Le Diable a sauvé les Colchoneros en égalisant et en délivrant une passe décisive… à la 99e minute de jeu.

Ironie de l’histoire, Antoine Griezmann a fêté son retour à l’Atlético Madrid par un déplacement… en Catalogne. Une région qui ne lui réussit visiblement pas.

Ses supporters l’attendaient au tournant, deux ans après son départ, vécu comme une trahison. Et ils devront encore attendre mercredi, en Ligue des Champions, pour le voir à l’œuvre. Ce dimanche, ils n’ont en fait eu droit qu’à son fantôme.

Très en vue avec les Bleus, avec trois buts en autant de rencontres, il a complètement loupé son début de second cycle avec Diego Simeone. L’entraîneur argentin s’est montré patient jusqu’à l’heure de jeu, où il l’a remplacé par João Félix.

Carrasco décisif

Une prestation beaucoup trop discrète qui restera sans conséquence, grâce à Yannick Carrasco. Le Diable est monté en puissance tout au long de la rencontre et a bien profité des dix minutes de temps supplémentaire pour s’assurer le statut d’homme du match.

Une récompense bien méritée après une rencontre qu’on qualifiera de «complète». L’ailier a fait preuve de beaucoup de détermination en s’arrachant, après avoir perdu le ballon dans le rectangle adverse, pour finalement croiser victorieusement sa frappe (79e). Un premier but cette saison en Liga teinté de Cholismo.

Après la Grinta, c’est le talent qui a parlé. L’Atlético se dirigeait vers un partage peu glorieux lorsque Carrasco a dévié en un temps, et du talon, une passe de Thomas Lemar, pour permettre au Français d’offrir les 3 points, avec l’aide du portier de l’Espanyol, alors que sa première réalisation avait été annulée par le VAR, pour un hors-jeu de Suarez. Une belle action conclue à la 99e minute!

Sur l’action précédente, il avait laissé traîner sa semelle sur son opposant. Une intervention tardive et maladroite qui a été sanctionnée d’un avertissement orangé.

Dimata sur le banc

Un autre Belge a profité de cet interminable temps complémentaire : Landry Dimata. Monté à la 83e minute, il aura presque joué 20 minutes. L’ancien anderlechtois a bien pesé sur la défense visiteuse et s’est montré très généreux dans l’effort, pour gêner les relances adverses et provoqué un coup franc à l’entrée du rectangle. Il n’a cependant eu droit qu’à des centres pleins de fatigue.

Son concurrent direct Raul de Tomas a toutefois marqué plus de points que lui. Il a en effet ouvert le score, pour ce qui est le premier but marqué par l’Espanyol… en 4 journées.

Nos dernières videos