article abonné offert

Gembloux : la nouvelle piscine avec ou sans subsides?

Gembloux : la nouvelle piscine avec ou sans subsides?

Une opération unique, portant sur l’acquisition de plusieurs parcelles dont l’ULiège est propriétaire à proximité du centre sportif de l’Orneau est en discussion D.R.

Valérie Hautot (PS) a souhaité connaître l’état d’avancement du projet de nouvelle piscine. Un scénario proposé par le Bureau Économique de la province (BEP) a été validé, a annoncé l’échevin des Sports Emmanuel Delsaute.

Celui-ci prévoit une piscine longue de 25 mètres et large de 15, comptant six couloirs, ainsi qu’un petit bassin de 15 mètres par 8, avec un fonds mobile. Par ailleurs, une pataugeoire, des modules ludiques, un toboggan extérieur et un espace wellness sont prévus. La diversité de services proposés devrait renforcer l’attractivité du projet et en contenir le coût.

L’exploitation de cette piscine devrait être confiée à un privé qui pourra gérer l’infrastructure avec plus de souplesse qu’un service public.

En ce qui concerne le financement, le subside wallon décroché dans le cadre du Plan Piscine pour la rénovation du bassin de Chapelle-Dieu (projet abandonné) n’a pas pu être reporté sur le nouveau projet. Dernièrement, la Ville a appris qu’il n’y aurait pas de Plan Piscine 2.

«Un subside reste possible par la voie ordinaire, mais dans le meilleur des cas d’un montant maximum de 2,1 millions, a indiqué l’échevin. Mais si l’exploitant est privé, l’administration des finances estime que la TVA ne sera pas récupérable. Il est évident qu’il ne sert à rien d’attendre un subside […] pour au final ne pas récupérer cette TVA. Ça durera plus longtemps et on y perdra plus.»

Le BEP est chargé de clarifier la chose et de déterminer si la voie d’un financement sur fonds propre doit être privilégiée. Concernant le site, il est toujours question d’implanter cette piscine aux abords du centre sportif de l’Orneau. Pour ce faire, une opération unique, portant sur l’acquisition de plusieurs parcelles dont l’ULiège est propriétaire est en discussion. «On est dans les délais», conclut l’échevin.


Nos dernières videos