Le Belge s’accroche au pack quadruple play qui coûte inutilement cher

Le Belge s’accroche au pack quadruple play qui coûte inutilement cher

Les chiffres des opérateurs montrent que le client belge privilégie tout particulièrement l’abonnement qui rassemble quatre services distincts sur une même facture. OlegKachura – stock.adobe.com

La ligne fixe alourdit le tarif mensuel de l’abonnement télécoms quadruple play tant prisé des clients belges.

Le client belge des opérateurs télécoms plébiscite plus que jamais l’abonnement quadruple play qui marie Internet, TV, mobile et fixe. Une fois engagé dans cette formule, le consommateur est nettement moins susceptible de changer de fournisseur et/ou de contrat.

En 2020, 33% des packs combinaient quatre services distincts sur une seule facture, souligne l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT). Ce qui faisait du 4-play «la combinaison la plus populaire sur le marché des offres groupées résidentielles». Quid de 2021?

36% des clients convergents chez Proximus

Librement disponibles en ligne, les résultats trimestriels du groupe Proximus livrent un instantané qui actualise et affine l’analyse de l’IBPT.

Concrètement, Proximus et sa filiale low cost Scarlet comptaient fin juin 2021:

– 677.000 clients quadruple play. Quatre services télécoms, Internet, TV, mobile, fixe.

– 830.000 clients triple play. Trois services télécoms, comme Internet, la TV et le mobile.

– 374.000 clients dual play. Deux services télécoms, comme Internet la TV.

Si le nombre d’abonnés 4-play diminue sensiblement (-36.000 en deux ans), il représente toujours 36% de l’ensemble des contrats dits convergents (pour convergence de services).

98€ la facture moyenne

Niveau revenus, le quadruple play occupe une place centrale dans la comptabilité de Proximus, avec 199 millions d’€ générés entre avril et juin 2021, contre 179 millions d’€ pour le triple play, 66 millions d’€ pour le dual play.

Toujours au deuxième trimestre 2021, le client quadruple play de l’ancien Belgacom a payé en moyenne un montant de 98€ par mois, contre 100,8€ au deuxième trimestre 2020, 99,9€ au deuxième trimestre 2019.

L’attachement ou l’enchaînement au quadruple play est tel que le pourcentage de clients qui quittent la formule et/ou l’opérateur est faible, nettement plus faible que pour les autres packs. Entre avril et juin 2021:

– 4,3% des abonnés quadruple play de Proximus ont changé de formule et/ou d’opérateur.

– 10,7% des abonnés triple play de Proximus ont changé de formule et/ou d’opérateur.

– 12,6% des abonnés dual play de Proximus ont changé de formule et/ou d’opérateur.

Le quadruple play de Proximus d’un coup d’œil (avril à juin 2021)

677.000 clients

199 millions de revenus en trois mois

Facture moyenne de 98€ par mois

4,3% des clients ont changé de formule et/ou d’opérateurs

Où se situent VOO, Orange et Telenet?

Contrairement à Proximus, VOO n’est pas coté en bourse et n’a donc aucune obligation de publier des résultats détaillés chaque trimestre. Faute de données publiques, il est impossible d’évaluer l’importance du quadruple play chez le câblo-opérateur wallon. Ce dernier évite même de communiquer son nombre total de clients tous services confondus, qui oscillerait autour de 800.000.

Si Orange Belgium et Telenet publient des documents tous les trois mois, les deux groupes ne rentrent pas nécessairement autant dans les détails que Proximus. Chez Orange, il est impossible de trouver le nombre de clients quadruple play par exemple. Chez Telenet, tout au plus peut-on apprendre que le 4-play représentait au deuxième trimestre 2021 (avril à juin 2021) 33% des clients convergents.

La question de la ligne fixe

Version maximaliste de l’abonnement télécoms, le pack quadruple play combine Internet à la maison, la TV digitale, une ou plusieurs cartes SIM, la ligne fixe. Sauf dans les cas où elle est obligatoire (comme pour une alarme et une installation de sécurité), la bonne vieille ligne fixe, c’est un peu la pièce rapportée, le service quasi obsolète qui rajoute grosso modo 10€ sur la facture mensuelle, hors éventuel frais de communication.

Entre attachement viscéral des clients pour cette madeleine de Proust et volonté éventuelle des opérateurs de presser ce citron jusqu’à l’extinction, il est compliqué de déterminer pourquoi et comment la ligne fixe fait de la résistance via sa présence dans les packs 4-play.

Dans les cas particuliers où elle peut rendre certains services, comme les appels à l’étranger, la ligne peut être supprimée à l’heure de réduire la facture ou remplacée par un abonnement mobile assorti d’appels illimités.

Nos dernières videos