CINÉMA

Décès de Jean-Paul Belmondo: les hommages se succèdent; Alain Delon se dit «complètement anéanti»

Décès de Jean-Paul Belmondo: les hommages se succèdent; Alain Delon se dit «complètement anéanti»

L’acteur Jean-Paul Belmondo, monstre sacré du cinéma français, est décédé lundi à son domicile à Paris à l’âge de 88 ans, a annoncé sa famille. AFP

C’était l’un des plus grands noms du cinéma français, l’acteur Jean-Paul Belmondo est décédé à l’âge de 88 ans.

Ce monstre du sacré du cinéma avait tourné dans 80 films et il laisse derrière lui des rôles inoubliables. Si le monde du cinéma en deuil lui rend hommage, de nombreux hommes politiques mais aussi des quidams saluent la carrière de ce géant.

L’acteur Alain Delon, qui a partagé l’affiche de plusieurs films avec Jean-Paul Belmondo, s’est dit lundi sur CNews «complètement anéanti» par sa mort à 88 ans, survenue lundi à Paris.

«Je suis complètement anéanti. Là je vais essayer de m’accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C’est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans», a déclaré le monstre sacré du cinéma, 85 ans, la voix tremblant d’émotion.

 

 

Souvent dépeints, à tort, comme des rivaux, les deux géants du cinéma français ont joué dans plusieurs films dont «Borsalino» (1970). Il s’est dit accablé sur Franceinfo.

 

 

«Je suis bouleversée par la disparition de Jean-Paul. Il était et restera pour moi comme pour tant d’autres, l’image même de la vitalité. Il ne cessera jamais d’être en mouvement dans mon coeur et dans ma mémoire. Il est sourire et joie de vivre. Audace et simplicité», a déclaré l’actrice italienne Claudia Cardinale dans une déclaration transmise à l’AFP par son agent. J’ai vécu auprès de lui tant de moments heureux inoubliables (...) Mon affection la plus profonde va à ses proches et a ses enfants tout particulièrement. Addio Jean-Paul.» a ajouté celle qui a partagé l’affiche de nombreux films avec lui dont «Cartouche» (1962) ou encore «La Scoumoune» (1972).

«Nous nous retrouvions tous» en Jean-Paul Belmondo, a salué lundi Emmanuel Macron, en évoquant «un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots.

 

 

De son côté, le Premier ministre Jean Castex s’est déclaré «très triste» après la mort de celui qui était «vraiment une légende du cinéma français, un très grand symbole de notre patrimoine cinématographique». «Il était tellement français à sa façon, je crois aimé de toutes les générations, c’est un acteur que j’ai adoré», a-t-il ajouté à l’issue d’un déplacement à Beaurepaire (Isère).

Les chaînes de télévision bouleversent leur programmation pour rendre hommage au monstre sacré du cinéma Jean-Paul Belmondo, décédé lundi à 88 ans, en diffusant notamment quelques-uns de ses plus emblématiques films.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chaînes de télévisions rendent hommage à Jean-Paul Belmondo

 

Les chaînes d’information (BFMTV, CNews, LCI, franceinfo) avaient toutes basculé en édition spéciale lundi après-midi dans la foulée de l’annonce.

Lundi soir, TF1 déprogramme le lancement de sa mini-série «Une mère parfaite» avec Julie Gayet pour diffuser à 21H05, après une édition spéciale de son JT, «Itinéraire d’un enfant gâté» de Claude Lelouch, sorti en 1988.

Les téléspectateurs pourront ensuite (re)découvrir le documentaire «Belmondo par Belmondo», un «road movie» suivant le comédien, accompagné de son fils Paul, sur les lieux de ses tournages, de ses films.

France 2 déprogramme son feuilleton quotidien «Un si grand soleil» pour prolonger son JT en édition spéciale, qui sera suivi du film «L’As des As» et d’une rediffusion du magazine «Un Jour, un destin» consacré à «l’enfant terrible», a précisé le groupe public à l’AFP.

La même chaîne diffusera mardi soir «Le professionnel», suivi d’ «A bout de souffle».

Programmation spéciale lundi soir sur Arte également, avec «Le voleur» de Louis Malle dès 20h55, suivi du film de Philippe de Broca, «Les tribulations d’un Chinois en Chine», et d’un hommage du magazine «Blow Up».

W9 diffusera quant à elle en première partie de soirée «Flic ou voyou» de Georges Lautner, où Jean-Paul Belmondo donne la réplique à Michel Galabru et Marie Laforêt. La chaîne du groupe M6 proposera dans la foulée le documentaire «Belmondo, itinéraire...», réalisé par Vincent Perrot.

La chaîne du groupe Canal+, C8, diffusera de son côté «Le Magnifique» à partir de 21h15, après un hommage dans l’émission «Touche pas à mon poste».

Par ailleurs, les abonnés à Netflix peuvent toujours profiter d’une vaste collection de films associés à la légende du cinéma français, parmi lesquels «Peur sur la ville».

 

Nos dernières videos