BRUXELLES

Des manifestants tirent à nouveau la sonnette d’alarme climatique à Bruxelles

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté dimanche sur le carrefour de l’Europe, en face de la gare de Bruxelles-Central, pour mettre en garde contre les phénomènes météorologiques extrêmes, rendus plus fréquents et plus violents par les changements climatiques. Les manifestants voulaient aussi exprimer leur soutien aux nombreuses victimes des inondations de la mi-juillet en Belgique.

Le climatologue Jean-Pascal van Ypersele a notamment pris la parole pour faire le point sur le dernier rapport du Giec et sur les enjeux de la prochaine conférence climatique de l’Onu, prévue à Glasgow début novembre (COP26). Pour le climatologue belge, la science est claire et montre que les objectifs de l’accord de Paris (parmi ceux-ci, limiter le réchauffement bien en-deça de 2°C et si possible à 1,5°C) doivent être respectés. Mais une solidarité est nécessaire, entre autres entre pays du Nord et du Sud, a-t-il souligné.

Plusieurs personnes venues en aide aux victimes des inondations, notamment à Verviers, ont également témoigné des souffrances auxquelles elles ont assisté ces dernières semaines. Une minute de silence a été observée pour les victimes de ces intempéries d’une force inouïe.

Les manifestants, réunis par «Rise For Climate Belgium», ont encore souligné l’urgence de la situation. Ils demandent aux responsables politiques, singulièrement ceux qui seront présents à Glasgow pour la COP26, de prendre des mesures fortes au plus vite.


Nos dernières videos