RÉACTIONS

Réforme des pensions: «Une fois encore, on a privilégié le court terme»

Le plan de réforme présenté par Karine Lalieux (PS) a suscité de vives réactions au sein du monde politique, mais également syndical.

Petit tour d'horizon

Ils disent «oui»

Ils ne sont pas très nombreux à avoir marqué leur enthousiasme. Du côté de la CSC, Marie-Hélène Ska a toutefois salué le projet de réforme qui «quitte une logique de sanctions qui ne fonctionne pas», même si «beaucoup de questions restent ouvertes». Les Écologistes ont également fait preuve d’un relatif enthousiasme, par la voix de Petra De Sutter (Groen): « La réforme semble équilibrée. Il faudra négocier sa finançabilité. Il faut d’abord voir les détails et analyser les propositions chiffrées.» Au final, c’est auprès du Conseil des femmes francophones (CFFB) que l’on trouve le plus vif entrain, ce dernier jugeant qu’il était «grand temps que les effets des discriminations subies par les femmes au travail et dans l’organisation de la vie privée et professionnelle soient pris en compte».

Ils sont mitigés

Outre la FGTB (lire pages 2-3), les partis du centre se sont montrés plus mitigés. Le cdH pointe des «avancées» mais les juge «insuffisantes». Son homologue néerlandophone, le CD&V, s’interroge sur la faisabilité d’un tel plan. Quant aux socialistes flamands, ils ne veulent pas encore se prononcer sur le fond, renvoyant vers l’accord de gouvernement.

Ils disent «non»

Sans surprise, c’est un véritable tollé qu’a suscité le projet sur la droite de l’échiquier politique. «Cette réforme est hors des clous budgétaires et ne correspond pas aux objectifs fixés dans la coalition, s’insurge Georges-Louis Bouchez. On a besoin d’une réforme structurelle. Là on est dans une série de mesures dont il faudrait reparler dans 3 ou 4 ans.» Même son de cloche du côté de la FEB: « Il semble qu’une fois encore, on ait privilégié le court terme». L’Open-VLD et la N-VA ne se montrent guère plus inspirés, tout comme le PTB, lequel dénonce depuis l’opposition que «le cœur de la réforme du gouvernement Michel reste intact».

Nos dernières videos