MOBILITÉ

Voici l’Infrabel Academy à Molenbeek, première «école du rail» du pays

L’Infrabel Academy regroupe des installations techniques et informatiques qui reproduisent les conditions réelles de gestion ferroviaire. 400 étudiants y gravitent chaque jour. Infrabel

L’Infrabel Academy, première «école du rail» de Belgique, a été inaugurée à Molenbeek. Le site se trouve à proximité de la gare de Bruxelles-Ouest. Les 300 formations nécessaires à la gestion des 3.600 km de rails belges y sont centralisées.

L’Infrabel Academy, la première «école du rail» de Belgique, a été officiellement inaugurée mercredi, jour de rentrée des classes, à Molenbeek-Saint-Jean, à proximité immédiate de la gare de Bruxelles-Ouest. Les 300 formations et cours divers nécessaires à la gestion quotidienne des 3.600 km de lignes ferroviaires du pays y sont désormais centralisés, là où ils étaient précédemment dispensés localement, aux quatre coins du pays.

Il n’existe pas actuellement, dans l’enseignement secondaire ou supérieur, de filière spécifique menant aux métiers du rail. La formation doit donc se faire en interne. Raison pour laquelle le chantier de cette académie a été lancé début 2018 pour aboutir à l’ouverture de l’établissement au mois de janvier dernier. Crise sanitaire oblige, il n’avait pas encore pu être officiellement inauguré.

Voici l’Infrabel Academy à Molenbeek, première «école du rail» du pays
Des équipements reproduisent les conditions réelles du chemin de fer. Infrabel

400 étudiants par jour

Le site molenbeekois dispose de 8.700 m2 d’espaces intérieurs et de 7.500 autres en extérieur. On y trouve notamment 40 salles de classe et des installations telles qu’un tracé de voie, une caténaire à hauteur d’homme, un train-école ou un passage à niveau. Chaque jour, environ 400 étudiants (du personnel nouvellement engagé par Infrabel et nécessitant une formation ou des collaborateurs profitant d’une formation continue) pourront y suivre des cours. Crise sanitaire oblige, les leçons ne se font toutefois pas encore à pleine capacité.

L’académie, dont l’emplacement a notamment été choisi pour sa position centrale et sa desserte en transports en commun, centralisera toutes les formations et cours, qui mènent à une quarantaine de métiers (poseur de voies, contrôleur de la circulation ferroviaire, spécialistes des caténaires, etc.). Certaines d’entre elles continueront cependant à être dispensées localement.

L’objectif premier de l’Infrabel Academy est de former les étudiants autant que possible de manière pratique. «Le but est d’aider, d’accompagner et de stimuler le développement humain au travers de toutes ces formations», a expliqué Benoît Gilson, l’administrateur délégué d’Infrabel.

Exercices intégrés

Voici l’Infrabel Academy à Molenbeek, première «école du rail» du pays
Infrabel affirme avoir dispensé 100.000 jours de formation au total en 2019, pour une somme de plus de 44 millions d’euros. Infrabel

L’accent sera donc mis sur des exercices intégrés, avec des employés aux fonctions différentes devant travailler ensemble et effectuer des tâches communes. Cela afin d’acquérir une meilleure compréhension du travail de chacun.

L’entreprise souligne d’ailleurs investir massivement dans la formation, avec 100.000 jours dispensés au total en 2019, pour une somme de plus de 44 millions d’euros. Cela équivaut à 6,4% de la masse salariale, bien au-dessus du taux de 2,5% requis par la loi.

«La formation permanente des travailleurs est un enjeu de société et l’adaptation à l’évolution des métiers est essentielle», a abondé Georges Gilkinet, ministre fédéral de la Mobilité, présent lors de l’inauguration, soulignant la diversité des métiers, leur dangerosité parfois et les compétences techniques qu’ils nécessitent.

«Nos entreprises investissent trop peu dans la formation professionnelle», a déploré, dans le même sens, Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle. «On oublie qu’on doit toujours remettre à niveau ses compétences.»

Gare de l’ouest, enjeu urbanistique

Enfin, Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois, a mis l’accent sur la zone où s’est établie l’académie, qui est au centre de tous les enjeux de développement de la Région bruxelloise, qu’il s’agisse d’enjeux sociaux, d’emploi, de formation ou de revitalisation.

Voici l’Infrabel Academy à Molenbeek, première «école du rail» du pays
Gilkinet et Vervoort ont inauguré l’Infrabel Academy à Molenbeek. Infrabel

Chaque année, Infrabel cherche à engager environ 600 personnes ayant un profil technique. Environ 350 postes sont d’ailleurs encore vacants d’ici fin 2021, dont 51 en Région bruxelloise.

L’investissement immobilier du projet s’élève à une vingtaine de millions d’euros.


Nos dernières videos