ULTRA-TRAIL MONT-BLANC - Mont-Blanc

Des résultats exceptionnels à l’UTMB

Des résultats exceptionnels à l’UTMB

Guillaume Deneffe termine parmi le gratin mondial de la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix). -

Durant une semaine, la planète «trail» a vibré au rythme de l’Ultra Trail du Mont-Blanc, à Chamonix, un rendez-vous mythique.

L’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB ) est un événement sportif décliné en de nombreuses courses aux heures, départs et distances différentes. Trois pays sont traversés: l’Italie, la France et la Suisse pour les plus longues distances. Pas moins de 10 000 athlètes viennent des quatre coins du monde pour en découdre avec une épreuve hors normes. Outre le résultat de Matthias Anciaux, vainqueur lors de l’YCC, Youth Chamonix Courmayeur, chez les cadets, et de William Lambotte, 28e de la course destinées aux juniors et aux espoirs, d’autres prouesses sont à relever.

Une femme d’expérience

Après avoir participé à l’UTMB, à la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix), à la TDS (sur les Traces des Ducs de Savoie), il ne manque à Brigitte Demoulin que l’OCC (Orsières-Champex-Chamonix), soit 55 kilomètres et 3500 m de D + et pas moins de 1200 concurrents, au palmarès de la traileuse de 61 ans du Running Club Namur. Et c’est au terme de 11h09 d’effort qu’elle franchit la ligne d’arrivée à la 907e place, et monte sur la 2e marche du podium chez les «V3». « J’ai commencé en 2009, avec l’UTMB. Douze ans plus tard, les «V3» se font rares, mais j’ai profité de la beauté des paysages et d’une arrivée incroyable, portée par la foule», commente Brigitte.

À la découverte de l’ultra

Pour d’autres, comme Jérémy Morren, inscrit sur la TDS (145 kilomètres et 9100 mètres de dénivelé positif) c’est une première expérience sur une telle distance. « Je n’ai aucune attente, aucune ambition, ni de temps, ni de place. J’espère juste pouvoir profiter le plus longtemps possible. Et maintenant que c’est fait, je peux dire que j’ai profité du début, à la fin, commente le Lustinois qui termine 34e du classement général de cette épreuve de 1600 participants, premier belge, après 24 h 08 d’effort. Je ne voulais pas savoir ma place, et faire tout aux sensations. Le but était d’en garder sous le pied jusqu’au 50e kilomètre, avant d’entamer réellement ma course, si toutefois j’en étais encore capable. Mon meilleur souvenir? L’arrivée à Chamonix, qui reste gravée dans ma mémoire à tout jamais».

Parmi le gratin mondial

L’Houyetois Guillaume Deneffe a une véritable histoire avec la CCC, 101 kilomètres, 6600 mètres de D + et 1900 participants. Douze ans auparavant, il découvre le trail, et l’ultratrail de montagne avec son papa, Philippe, qui participe à l’épreuve. À l’époque, Guillaume ne fait pas d’activité physique. Depuis, les choses ont bien changé, et c’est avec des objectifs plein la tête qu’il aborde cette épreuve. Il termine, 12 h 15 plus tard, avec une première place belge et une 26e place exceptionnelle au scratch, parmi le gratin mondial de la discipline.

Nos dernières videos