EVERE

Une antenne de vaccination locale à Evere

Une antenne de vaccination locale à Evere

Le centre de vaccination d’Evere se tiendra à la salle omnisport. Google Street View

Evere ouvre un centre de vaccination local dès ce 4 septembre. Les Everois sont invités à s’y faire vacciner gratuitement et sans rendez-vous durant 2 week-ends.

Une antenne de vaccination décentralisée va s’installer dès ce 4 septembre à Evere. C’est ce qu’annonce un communiqué du cabinet du bourgmestre FF Ridouane Chahid (PS). Celle-ci sera en place au complexe sportif d’Evere (avenue des Anciens Combattants 300) durant 2 week-ends: les 4 et 5 puis les 11 et 12 septembre, sans rendez-vous, de 10 à 18h.

«En cette période de fin des vacances et de rentrée scolaire, particulièrement propice à la circulation du virus, nous souhaitons faciliter l’accès à la vaccination en donnant la possibilité de se faire vacciner près de chez soi, sans prise de rendez-vous», justifie Chahid. «Je suis convaincu que notre initiative locale, en collaboration avec la Cocom, aura un impact positif sur la couverture vaccinale de notre commune».

+ LIRE AUSSI | Menace sur les classes : les 10-19 sont les plus contaminés à Bruxelles

La Cocom a encore renforcé sa stratégie de décentralisation vaccinale en cette rentrée de septembre. L’accent est mis sur les antennes locales et la proximité avec les citoyens des zones et quartiers les plus réticents à la piqûre. Or, ce 1er septembre, le taux de vaccination de la commune du nord bruxellois n’atteint pas encore les 50%. Sur les 14 derniers jours, Evere présente aussi le 3e pire taux d’incidence régional (697 cas pour 100.000 habitants), soit exactement 300 nouveaux cas sur les 2 dernières semaines (chiffres Sciensano).

Evere a donc lancé une campagne de sensibilisation. «Un courrier aux habitants, des stands d’information aux marchés ainsi qu’à la maison communale, et l’utilisation de multiples canaux de communication seront mis en place dès cette semaine», promettent les autorités. «Nous souhaitons convaincre nos citoyen.ne.s, jeunes et moins jeunes, que nous pouvons gagner ce combat. Nous inviterons également les travailleuses et travailleurs de notre administration et du CPAS, ceux qui le souhaitent, à venir se faire vacciner», termine le Bourgmestre.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos