CHALLENGE HESBIGNON

Un jogging grisâtre mais réussi, à Wasseiges

Un jogging grisâtre mais réussi, à Wasseiges

Frankie Verluyten a été le plus fort, et de loin, à Wasseiges ce dimanche. Heymans

Avec 160 participants sur les deux parcours et de beaux vainqueurs, le jogging de Wasseiges peut être considéré comme une réussite.

Ce dimanche, le Challenge hesbignon faisait son retour dans notre arrondissement après deux passages du côté flamand. Sous un ciel nuageux, habituel pour cet été, les coureurs se sont rendus du côté de Wasseiges.

Deux parcours étaient prévus, en plus de la course pour les enfants: le 6 km ainsi que le 12 km.

Sur la distance sprint, c’est Stéphane Rocks qui s’est imposé au terme d’un splendide mano-a-mano avec le deuxième de cette course, Marco Cristofoli. L’habitué aux longues distances était ravi de cette victoire, lui qui a puisé jusqu’au bout de ses forces, en témoigne les longues minutes de récupération. «Cette victoire fait du bien. J’ai tout donné, car je savais que Marco était un redoutable adversaire. J’ai accéléré dans le faux plat puis sprinté jusqu’à la fin, car je sentais qu’il n’était pas loin derrière moi.» Chez les dames, c’est Claudia Tellings qui s’est logiquement imposée. L’affiliée chez MJ Sport a su être la plus régulière dans le rythme de la course. «La course était chouette à faire. Je venais sans objectif mais je me suis fait entraîner par mes amis pour au final signer un bon chrono. Je suis contente de mes jambes aujourd’hui.»

Sur la longue distance, c’est Frankie Verluyten qui s’est imposé. Le Flamand a tout simplement été le plus fort et a su distancer Patrick Philippe, l’athlète de l’AT Crisnée, pour s’imposer avec un matelas confortable. «Je suis venu ici pour m’entraîner et préparer un tempo que je devrais répéter au marathon de Berlin. Patrick est très costaud, je suis donc assez surpris de m’imposer. J’admets que j’avais de très bonnes jambes, ça a joué en ma faveur.»

Sa consœur chez les dames n’est autre qu’Irène Tosi, la compagne de Patrick Philippe. À 36 ans, l’originaire de Milan a fait parler son expérience pour s’imposer. «C’est un très beau parcours, le seul désagrément, c’est qu’on a eu le vent de face sur la plupart du parcours. J’ai voulu gérer ma course, car il y avait une dame partie loin devant moi. Heureusement, j’ai été plus régulière qu’elle, ce qui m’a permis de bien mieux terminer la course. Je suis satisfaite de ma forme du moment, qui doit encore monter crescendo.»

Avec de beaux vainqueurs et une ambiance inimitable dans ce sport, le jogging de Wasseiges a plu et nul doute qu’une sixième édition verra le jour l’année prochaine.


Nos dernières videos