JOGGING

Martin Delguste remporte la Descente de la Lesse

Martin Delguste remporte la Descente de la Lesse

Martin Delguste savoure sa victoire sur le sol dinantais. Gueuning

Pour son retour à la compétition, le Néolouvaniste Martin Delguste a frappé fort en s’imposant sur la mythique Descente de la Lesse.

La Descente de la Lesse aura enfin pu fêter sa quarantième édition, initialement prévue en août 2020: le club organisateur de l’ARCH avait été contraint de postposer sa course en raison de la pandémie du Covid-19. Celle qui est depuis plusieurs décennies une épreuve incontournable du Challenge Delhalle a donc enfin fêté ses quarante printemps, ou, dans ce cas-ci, ayant lieu en août, ses quarante étés.

Un anniversaire qui aura souri à Martin Delguste, l’athlète du CS Dyle, qui n’aura laissé aucune chance à la concurrence et qui sera donc venu inscrire son nom au palmarès de la course dinantaise. Une victoire qui se sera dessinée dans les ultimes kilomètres, mais qui aura finalement vu le Néolouvaniste franchir la ligne d’arrivée avec plus d’une minute d’avance sur son dauphin, qu’il ne fut pas simple de décrocher. Si dès les premiers hectomètres Martin, accompagné par l’athlète du CABW Lahcen El Matougi, a pris la clé des champs, il aura fallu se montrer coriace pour venir à bout de son comparse du jour. «Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et surtout quelle serait la concurrence, confiait Martin Delguste. Ons’est retrouvé rapidement isolé en tête de course avec Lahcen, avec qui j’ai fait une grande partie de la course. On se tirait pas mal la bourre l’un l’autre, mais à cinq kilomètres de l’arrivée, j’ai placé une attaque qui m’aura permis d’émerger.»

Une victoire qui fait beaucoup de bien à l’athlète du CS Dyle, après quelques semaines de galère au cours de cet été. Alors qu’il respirait la forme et avait de bonnes sensations avant d’aborder l’été, Martin Delguste a contracté une névrite vestibulaire. «C’est une inflammation du nerf vestibulaire qui contrôle l’équilibre. Cela provoque des crises soudaines et de sévères vertiges. J’ai dû être hospitalisé et puis un bon moment alité. C’est seulement à la mi-juillet que j’ai pu progressivement reprendre les entraînements.»

Une victoire qui avait donc une saveur particulière pour Martin Delguste, qui a déjà le regard tourné vers les prochaines échéances. «Je vais m’aligner aux 20 km de Bruxelles dans une dizaine de jours pour ensuite clôturer mon été avec les championnats de Belgique de 10 km sur route

Côté féminin, on notera un doublé brabançon wallon sur le podium avec une victoire qui est revenue à Caroline Vandriessche (CABW) qui devance Alexandra Tondeur.

 

Un autre Brabançon à l’arrivée

 

Yves Vanderbeck est de retour sur les podiums

 

La quarantième édition de la Descente de la Lesse n’aura pas souri qu’à Martin Delguste. Un autre Brabançon s’est illustré en se classant huitième au scratch et premier de sa catégorie en V2. Un podium sur le challenge Delhalle qu’Yves Vanderbeck, affilié au club de jogging du JC Ronvau à Chaumont-Gistoux, retrouve avec énormément de plaisir. «Monter sur le podium d’une telle course est toujours une joie, soulignait-il. J’ai dû me battre jusqu’aux ultimes hectomètres pour l’emporter en V2. Après ces dernières années faites de blessures, je suis enfin de retour à un bon niveau, cela fait du bien!»

Au-delà de la victoire en catégorie, c’est surtout le retour à la normale que le Chaumontois savourait. «Je n’aurais certainement pas réalisé un tel chrono si nous avions dû courir en virtuel. Le retour des courses en présentiel est une très bonne chose. Il n’y a rien à faire, nous restons des compétiteurs, et devoir nous battre en réel nous fait dépasser nos limites

 


Nos dernières videos