article abonné offert

VERVIERS

VIDÉO | «Plumier solidaire» va aider 2500 élèves victimes des inondations

VIDÉO | «Plumier solidaire» va aider 2500 élèves victimes des inondations

Parmi les dons récoltés, 2000€ de la part de l’Hôtel Verviers après le concert d’Ykons et Mademoiselle Luna, le 14 août. D.R.

L’action «plumier solidaire» a cartonné. Près de 35 000€ de dons ont été récoltés. 2500 élèves sinistrés vont disposer de matériel scolaire neuf.

L’idée de base était de venir en aide aux élèves sinistrés de toute la vallée, tant dans l’arrondissement verviétois que liégeois. Des enfants ou ados en âge scolaire, de la maternelle aux classes secondaires. Comment? En leur proposant un plumier et quelques accessoires. Mais l’engouement fut tel, que se sont ajoutés à cela des gommes, compas, classeurs, équerres, ou encore des marqueurs à foison. Un généreux don du Rotary Club Menen, en Flandre, a également permis de disposer de 1250 mallettes de marque. En deux mots, l’opération «plumier solidaire» pensée par l’association «Verviers, ma ville…» et le Rotary Club Verviers a cartonné.

C’est ainsi qu’un généreux stock s’est constitué et a envahi les classes du collège du Sartay, à Embourg. C’est là que dès lundi, les directeurs d’une vingtaine d’écoles pourront venir chercher le matériel à destination des élèves sinistrés qui ont tout perdu dans les terribles inondations de la mi-juillet. Dès le mercredi 1er septembre, jour officiel de la rentrée des classes, ces élèves, issus des trois réseaux de l’enseignement, pourront donc profiter d’un matériel scolaire flambant neuf. Voilà des dépenses en moins pour les familles concernées qui ont bien d’autres choses à penser en ces temps troubles et du baume au cœur supplémentaire pour les bambins.

VIDÉO | «Plumier solidaire» va aider 2500 élèves victimes des inondations
Le stock de matériel est bien garni. -

Au total, ce sont 500 élèves de maternelle qui seront aidés, 1000 écoliers du primaire et 1000 étudiants du secondaire. Les dons cumulés représentent quant à eux une somme de 34 555€ qui a donc permis l’achat d’un vaste stock de fournitures scolaires. La preuve encore une fois que la solidarité est bel et bien présente.

«On ne s’attendait pas à un tel succès, concède Philippe Lagasse de Locht, président de «Verviers, ma ville…». C’est extraordinaire de voir tant de générosité. D’autant qu’on va encore aller plus loin grâce au service-club Inner Wheel qui a fait une promesse de don de 10 000€ pour des ordinateurs ou tout autre matériel électronique, comme des calculatrices par exemple. On va de nouveau contacter les directeurs d’école pour connaître leurs besoins en termes d’informatisation.»

Parce que l’aide sera nécessaire tant que tout ne sera pas complètement rentré dans l’ordre.

 

«À travers les yeux de mes trois enfants, j’ai compris que c’était très important»

Hakima El Hajjaji, membre du Rotary Club Verviers, est une femme pétillante qui vient de vivre les intempéries de plein fouet.

Résidant sur la commune de Chaudfontaine, dès le mardi 13 juillet, elle a dû faire face aux inondations. Elle était dans sa voiture lorsqu’elle a été immobilisée par la hauteur de l’eau. Elle a ensuite vu une vague s’abattre sur son véhicule, puis une seconde. Heureusement, les pompiers étaient présents pour la secourir. Dans la nuit du mardi au mercredi, l’eau a continué de monter et sa maison a été ravagée par les flots.

VIDÉO | «Plumier solidaire» va aider 2500 élèves victimes des inondations
Quelle belle idée proposée par Hakima El Hajjaji, elle-même sinistrée. -

«À cette période, je n’ai pas du tout pensé à la rentrée scolaire évidemment. Qui pense à la rentrée mi-juillet, raconte Hakima El Hajjaji. Mais quand je me suis rendue à l’école de ma fille, le collège du Sartay, pour les modalités d’un travail de vacances qu’elle devait rendre, j’ai vite constaté que nous n’avions plus rien comme fournitures scolaires. Tout a été détruit par les eaux. Et si c’était mon cas, ça devait l’être aussi pour beaucoup d’autres familles. Mon côté rotarien est alors ressorti et j’ai de suite voulu aider. J’ai pris contact avec des directeurs d’école, de Welkenraedt à Chênée, partout dans la province. Et chaque directeur a pris contact avec les familles sinistrées. Quand on pense à ces familles, on pense à l’aide alimentaire, au logement, mais l’école compte aussi beaucoup. Pour les enfants, le matériel scolaire est quelque chose de personnel, d’important. On se devait d’agir pour leur offrir une belle rentrée des classes. En tout cas, à travers les yeux de mes trois enfants, j’ai compris que c’était très important.»

 

Cette directrice d’école a dit…

Vendredi, lors de la présentation des résultats de l’action «plumier solidaire», une directrice d’école, Laurence Breuer, à la tête de l’école communale de l’Est, en Prés-Javais, a pris la parole non sans émotion. «Je me suis déplacée pour dire merci, au nom de l’école. Les trois classes de maternelle ont été dévastées, la cour de récréation, la salle de gym. On essaie de s’en sortir comme on peut. Tous les élèves de l’école habitent dans le quartier donc on peut dire qu’ils ont vraiment tout perdu.» Et bonne nouvelle, l’école a repensé l’organisation de ses classes pour permettre une rentrée le 1er septembre.


Nos dernières videos