AWANS

Une bande dessinée sur l’écologie à travers le regard d’un enfant: voici la réalisation de deux Liégeoises

Léa Delvaux et sa maman, Nancy, proposent une bande dessinée sur l’écologie. À découvrir. D.R.

L’illustratrice liégeoise Nancy Delvaux a collaboré avec sa fille, qui s’est attelée à l’écriture. Le résultat? Une bande dessinée sur l’écologie à travers le regard d’un enfant.

Elle, c’est Nancy Delvaux. Illustratrice de nombreux albums jeunesse, on la connaît mieux comme la maman de la série «Camille». Une véritable passionnée de livres et d’histoires, comme l’est son mari, le dessinateur et illustrateur Jean-Luc Delvaux, reconnu pour ses dessins du héros Jacques Gipar. Tous deux ont transmis leur amour pour la lecture et l’écriture à leur fille, Léa. Et aujourd’hui, après avoir grandi au milieu des albums de sa maman et des BD de son papa, Léa a eu l’envie d’écrire sa propre bande dessinée, avec sa maman comme illustratrice.

Intitulée «Jo et moi, ça commence», cette bande dessinée suit les aventures d’un petit garçon et de son chien qui comprennent le monde à leur façon. «Nous avons cherché à appréhender le monde à travers le regard d’un enfant», souligne Nancy Delvaux. «Dès le départ, nous avons souhaité rendre accessible l’actualité aux enfants de façon humoristique. Cependant, nous avons très vite réalisé qu’aborder le monde contemporain nécessitait un découpage thématique. Ce premier tome, ‘‘Jo et moi, ça commence’’ a pour thème l’écologie, — thème qui s’est imposé comme une évidence.»

Après de longues heures à coucher sur papier textes et dessins, des jours de passion partagée, voilà un magnifique album destiné aux enfants, mais aussi aux adultes. Tout au long de cette bande dessinée, on découvre un p’tit gars rigolo, un drôle de cabot, une sœur dingo, un ami intello, une amoureuse anti-macho, des parents bobos et beaucoup trop de brocolis bios.

Léa Delvaux, qui se partage actuellement entre le théâtre qu’elle pratique assidûment et ses études de romanes à l’ULiège, a une autre passion commune avec sa maman. Toutes les deux proposent des ateliers créatifs pour enfants. À Hognoul (Awans) où elles habitent, dans une ambiance où les pinceaux et crayons sont rois.

«Je suis aussi l’auteure de ‘‘BIGup’’, une pièce qui sera jouée dès le 24 septembre au Théâtre le Moderne de Liège», précise Léa. «J’ai également la chance de faire partie de la Compagnie du Moderne en tant que comédienne.»

Une bande dessinée sur l’écologie à travers le regard d’un enfant: voici la réalisation de deux Liégeoises
Une complicité entre une maman et sa fille. D.R.
Fruit d’une première collaboration entre mère et fille, leur bande dessinée «Jo et moi» n’est que la première d’une longue série. Un deuxième tome («Jo et moi, ça continue») est d’ores et déjà en préparation et parlera des animaux disparus, en voie de disparition, domestiques, imaginaires, rares, etc. Un troisième album abordera le thème de la famille contemporaine, avec les familles recomposée, monoparentale, homoparentale... Comme elles l’expliquent elles-mêmes, dans la famille Delvaux, «ce n’est pas les idées qui manquent».

Un dossier pédagogique est disponible sur le site Web www.Joetmoi.online


Nos dernières videos