JOGGING

Nathalie Fillée au Challenge du BW avant d’oser un marathon

Nathalie Fillée participe aux manches du Challenge avec son club Run Together Chastre. En groupe, la Chastroise trouve le running plus sympa.

Le Challenge du BW était de retour après une petite pause estivale, à Nil-Saint-Vincent ce samedi. L’occasion pour beaucoup de participants de retrouver l’ambiance conviviale. Pour certains, c’était aussi l’opportunité de montrer leur nouveau maillot, comme pour les joggeurs de Run Together Chastre qui ont reçu leur belle tunique cet été et pouvaient donc l’arborer fièrement.

Dans le lot, on retrouve la Chastroise Nathalie Fillée qui apprécie de plus en plus la course à pied qu’elle a découvert voici six ans. «Il y a de ça un certain temps, lorsque je voyais les reportages sur les 20 km de Bruxelles, j’avais envie d’y participer alors que je ne courais pas. En 2015, l’association Les Enfants du Vietnam (située à Wavre) que je parraine, a lancé le défi de participer aux 20 km de Bruxelles et se faire sponsoriser. Mon objectif est né. Nous étions environ 85 à prendre le départ pour l’association après seulement un entraînement de quatre mois. L’expérience m’a plu et j’ai accroché à la course à pied.»

Depuis lors, les 20 km de Bruxelles sont restés un objectif annuel pour Nathalie Fillée, avec comme but de passer sous la barre des deux heures pour ses 50 ans. «Objectif atteint même si c’était très limite.»

Le plus difficile pour la Chastroise était de s’entraîner seule. «J’ai besoin de partager les choses et au bout de quelques années j’ai rejoint un club de jogging. Cette année je cours avec Run Together Chastre, un club situé dans mon village et dont l’esprit, les valeurs, la mentalité et la convivialité me correspondent. Outre les entraînements hebdomadaires encadrés au club, nous nous retrouvons souvent le week-end pour une sortie sur un jogging officiel. Nous sommes présents sur le challenge du BW mais aussi sur le challenge Blancs Gilets Running Tour. C’est bien plus sympa et motivant de se retrouver à plusieurs copains et copines de courses sur la ligne de départ d’un jogging avec nos beaux t-shirts aux couleurs du club.»

Un objectif futur? «Peut-être participer à un marathon. L’idée doit encore mûrir et faire son chemin… mais ce n’est pas impossible.»

Les échos du Challenge

Taha, grâce au taxi de Benoît

Voilà un petit moment que l’on n’avait plus vu Taha Fadoul épingler un dossard sur le BW. Il y avait en effet 20 mois que le sympathique joggeur n’avait plus pris part à une course officielle. Samedi, il était donc très heureux de retrouver ses amis grâce à Benoît Reuss qui a fait office de taxi pour l’emmener à Nil. Et sa huitième place finale démontre que Taha n’a rien perdu de sa condition.

Wallace et son maître Alain Pirotte

L’épreuve de Nil a vu la participation d’un nouveau participant au Challenge du Bw. Pour l’occasion, celui-ci était accompagné de son maître, le Chaumontois Alain Pirotte. Car Wallace n’est autre qu’un braque de Weimar à poils longs, et comme de nombreux autres participants, il a eu bien chaud. De quoi faire quelques pauses sur le parcours et d’asseoir sa cote de popularité auprès des joggeurs.

Le James en nombre

Au Challenge du Brabant wallon, on a parfois un peu tendance à l’oublier mais un classement est proposé pour les clubs les mieux représentés lors de chaque manche. Et ce samedi à Nil, on pouvait distinguer pas mal de t-shirts jaunes, signe de la présence des troupes d’Eddy Kuypers, responsable du James d’Ottignies-Louvain-la-Neuve. Les tortues, comme sont surnommés les membres du James, ont assuré.


Nos dernières videos