JEMEPPE-SUR-SAMBRE

Explosion et incendie dans une fonderie à Jemeppe-sur-Sambre: deux brûlés

Deux ouvriers de la fonderie Servais ont été victimes d’un accident, survenu alors qu’ils étaient en train de couler de la fonte.

Il était un peu plus de 9 h ce vendredi matin quand une explosion suivie d’un incendie a fait deux brûlés dans la fonderie Servais, située rue des Trois Frères Servais à Jemeppe-sur-Sambre.

Des ouvriers étaient occupés à couler une poche de fonte dans un four d’une capacité de 4 tonnes quand l’accident est survenu. Une explosion, peut-être due à une réaction à cause d’une poche d’humidité, s’est produite. De l’acier en fusion a été projeté sur deux ouvriers équipés de protections ignifuges. Des flammes se sont ensuite formées et ont rapidement gagné la toiture du hall. Rapidement, les pompiers du Val de Sambre, situés tout près des lieux et dirigés par le colonel Marc Gilbert, se sont rendus sur place.

Malgré leurs équipements de sécurité, les deux ouvriers ont été brûlés, l’un d’eux grièvement. Ils ont été pris en charge par les secouristes et longuement conditionnés  puis transportés vers l’unité des grands brûlés de l’IMTR de Loverval. Les pompiers ont mis en action plusieurs lances à eau afin d’empêcher que l’incendie s’étende au hall industriel. Les policiers de Jemeppe ont bloqué la rue à toute circulation.

La fonderie a perdu un four et les dégâts à la toiture sont conséquents. L’auditorat du travail doit descendre sur place pour comprendre les circonstances exactes de l’accident survenu dans cette fonderie familiale installée depuis plusieurs générations. « L’hypothèse est que de l’eau est en trée en contact avec la fonte en fusion, indique le colonel Marc Gilbert. Il suffit d’un tout petit peu d’eau pour provoquer une réaction comparable à ce qui se passe quand on en verse sur une friteuse bouillante. Mais on ignore comment cela a pu se produire car les deux victimes étaient seules sur les lieux et n’étaient pas en état d’expliquer ce qui s’est passé. » Les scellés ont été posés sur le bâtiment, dans l’attente de la descente de l’auditorat du travail.


Nos dernières videos