HOVES

Foire aux artisans à Hoves : la 37e « Hovestory » !

Foire aux artisans à Hoves : la 37e « Hovestory » !

Depuis ses débuts, la Foire aux artisans a toujours réussi à présenter des artistes et créateurs bourrés d’originalité. Daniel PILETTE

Ces 21 et 22 août, la Foire aux artisans d’Hoves poursuit l’histoire d’amour entre la région et ses artistes, créateurs et producteurs aux gestes intemporels.

Ce week-end, après l’impasse virale de l’an dernier, les «Amis du 6 décembre» et leur infatigable pilier Bernard Langhendries offriront un nouveau départ à leur «bébé» de 37 ans.

Le virus n’a donc pas réussi à attaquer le dynamisme associatif et la créativité joyeuse des Hovois. «Nous avions décidé de reprendre la foire avec une organisation simplifiée, même si toutes les contraintes sanitaires avaient été levées; c’est une façon pour les bénévoles de reprendre le rythme après deux ans sans fête» explique Bernard Langhendries, «docteur ès bon sens».

«Qualité et esprit garantis»

Bien sûr, la mise en place des pare-feu antiviraux les a contraints à des aménagements. «Nous n’organiserons ni nos concerts traditionnels, ni nos repas organisés à la carte, car notre chapiteau est trop petit. Néanmoins, des groupes musicaux déambuleront sur la foire et les visiteurs – servis assis, quel luxe! – pourront déguster frites et barbecue» poursuit le fondateur de la fête.

L’esprit de partage et de bonne humeur est donc garanti comme la qualité des exposants. «Depuis le début, nous n’acceptons que les artisans et producteurs travaillant sur place et vendant leurs propres produits.»

Du côté musical, samedi, les déjantés «musical trotters» du Titje’s Band mettront le feu à la foire et au public en guise de suprême et sublime désinfection collective.

Dimanche, des joueurs de djmbé et différents musiciens et chanteurs de rue prendront le relais du Band régional.

Une septantaine d’artisans offriront leurs gestes précis et leur savoir-faire au public. Le jardin de la cure, lui, se muera en espace d’animation pour enfants et ados avec un espace réservé aux tout petits; les joyeux lutins profiteront ainsi d’une dizaine de châteaux gonflables, de jeux en bois. Le tout sous la surveillance et l’impulsion d’animateurs brevetés.

L’école communale accueillera les clichés du club local «Photo-déclic» pendant que l’église offrira son écrin à des peintres, des sculpteurs et aux élèves des cours de dessin de David Vasiljefs.

0498/48.85.04; accès gratuit, samedi 21 de 12 à 21h; dimanche 22, de 10 à 19h.


Nos dernières videos