MONDE

Séisme en Haïti: aide nécessaire mais compliquée

Le 14 août, un fort tremblement de terre s’est produit en Haïti, un pays qui se trouve sur une île des Caraïbes, à l’est de l’Amérique centrale. Un ouragan est ensuite passé par là. Les opérations d’aide s’organisent difficilement.

Samedi 14 août, un séisme de magnitude (force) 7,2 a eu lieu à Haïti. Des dizaines de milliers de bâtiments se sont écroulés, des glissements de terrain ont eu lieu, des routes se sont fissurées… Ce 19 août à la mi-journée, le bilan officiel est de 2 189 morts, 332 disparus et plus de 12 000 blessés.

Relire : Séisme en Haïti

Des aides nécessaires

Haïti est un pays extrêmement pauvre. Les personnes touchées par le tremblement de terre se retrouvent donc complètement démunies. Officiellement, 600 000 personnes ont besoin d’une aide d’urgence pour vivre: nourriture, eau, soins, abri…

Mais les secours sont compliqués à mettre en place. Tout d’abord, comme on se trouve sur une île, l’arrivée des secours venus de l’étranger ne peut se faire que par les airs ou par la mer. Il faut donc arriver à un port ou un aéroport. Ça limite les voies d’entrée. Ensuite, il faut transporter les colis d’aide, ou déplacer les équipes, sur les rares routes du pays, qui sont parfois coupées ou en mauvais état. Enfin, une tempête tropicale, devenue ouragan ensuite, a déversé de grandes quantités de pluie sur le pays. Cela rend la circulation sur les routes plus périlleuse… et cela pèse lourdement sur la vie des Haïtiens qui n’ont parfois plus qu’une bâche pour s’abriter! Pour la population d’Haïti, les besoins sont grands.

Le sondage de la semaine