ATHLÉTISME JO DE TOKYO - JO de Tokyo

Naomi Van Den Broek (4x400m): «Fière de notre prestation»

Naomi Van Den Broek (4x400m): «Fière de notre prestation»

Naomi Van Den Broek (à dr.), la Rochefortois des «Cheetahs», est satisfait de son olympiade et du chrono en finale qui leur vaut aussi un record de Belgique. Photo News

Voilà une belle première expérience olympique pour Naomi Van Den Broeck, qui se clôture avec une 7e place avec les Belgian Cheetahs.

Lorsqu’elles participent à leur première finale olympique samedi après-midi à Tokyo, les quatre spécialistes belges du 400 mètres féminins se mettent même à rêver d’une médaille. Mais après avoir brillé lors des qualifications, les Belgians Cheetahs, dont fait partie la Belgo-Norvégienne Naomi Van Den Broeck le savent, le chemin parcouru jusqu’ici par leur relais est court, et celui à parcourir est encore long, avant de rejoindre le meilleur niveau. Quoi qu’il en soit, elles terminent à une honorable septième place, et décrochent un nouveau record de Belgique. Naomi, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus, effacent leur récent record, établi jeudi en qualifs, de 3.24.08 pour un joli 3.23.69. Retour en arrière, quelques heures avant cette finale…

Joie et fierté

La décision tombe, et Naomi apprend, comme lors de qualifs, qu’elle est sélectionnée et est de la partie pour la première finale olympique des Belgian Cheetahs. « Je suis très contente. La première course s’est très bien passée, et je suis heureuse de courir à nouveau dans ce stade», souligne l’athlète du Roca. Après un petit pas de danse lors de la présentation des équipes, les filles se placent. Naomi prend le départ et passe le relais à Imke à la septième place. « Je pense avoir bien géré ma course. Il y a le désavantage d’être dans le couloir 8 et de ne pas avoir de repères sur les autres athlètes, mais je fais du mieux possible», poursuit la Championne de Belgique en titre. Imke remonte à la sixième place, maintenue ensuite par Paulien, avant de la laisser filer dans la dernière ligne droite avec Camille. Finalement, les Belgian Cheetahs sont septièmes. « On ne peut pas se plaindre, c’est un record national. Je suis fière de notre prestation. À Rio, il y a cinq ans, ce chrono nous aurait permis de monter sur le podium. Cela montre à quel point le niveau du 400 m féminin a augmenté ces dernières années», clôture-t-elle.

Retour à la maison

La suite du programme? Il est encore assez flou pour l’athlète du Rochefort Athlétisme. En Belgique depuis quelques semaines, elle s’apprête à retourner «à la maison», en Norvège, puisque ses cours reprennent dès le 16 août. La saison est donc sans doute déjà terminée, sur une première très belle expérience internationale dont elle risque de se souvenir.

Nos dernières videos