BELGIQUE

Le nombre d’enfants égarés à la côte belge est resté faible en juillet

Le nombre d’enfants égarés à la côte belge est resté faible en juillet

C’est la plage d’Ostende qui a connu le plus grand nombre d’enfants égarés, avec un total de 120. evgenydrablenkov - stock.adobe.com

Durant le mois de juillet, un total de 462 enfants se sont égarés à la côte belge, d’après les chiffres du Service intercommunal de sauvetage côtier de Flandre-Occidentale (IKWV, pour l’acronyme flamand).

Ce nombre est légèrement plus élevé qu’en juillet de l’année passée, avec 73 signalements de disparition supplémentaires, mais reste bien inférieur aux autres périodes estivales d’avant la crise du coronavirus.

C’est la plage d’Ostende qui a connu le plus grand nombre d’enfants égarés, avec un total de 120. À l’opposé, la plage de Bredene n’a connu aucun signalement de disparition.

«Comme l’année dernière, la météo peu clémente à la mer a certainement contribué. Les chiffres les plus élevés ont d’ailleurs été enregistrés au cours de la semaine du 21 juillet, lorsque les températures ont brièvement grimpé et que tout le monde a afflué à la plage», peut-on lire dans le rapport de l’IKWV.

En juillet 2019, les maîtres-nageurs avaient enregistré 560 enfants perdus, et ce nombre s’élevait à 1.100 en juillet 2018.

Le mois de juillet n’aura pas connu non plus de réelles interventions majeures. Seuls des malaises sur la plage ou la digue ont dû être gérés, et quelques interventions ont également été nécessaires concernant des amateurs de sport nautique ou des baigneurs en détresse. Enfin, aucune piqûre de vive (un poisson venimeux) n’a été signalée pour l’instant et les piqûres de méduses sont également restées limitées.

Nos dernières videos