JO 2021

Une 4e médaille belge, un record du monde et deux déceptions: tout ce qu’il ne fallait pas louper cette nuit à Tokyo

Une 4e  médaille belge, un record du monde et deux déceptions: tout ce qu’il ne fallait pas louper cette nuit à Tokyo

Encore de nombreuses surprises cette nuit. -Montage EDA

Plusieurs Belges ont été à la hauteur cette nuit.

Côté belge

C’est LA très bonne nouvelle de la nuit. En hockey, les Red Lions ont battu l’Inde (5-2) en demi-finale et se qualifient pour une deuxième finale olympique, après Rio en 2016. Une performance qui permet ainsi à la Belgique de remporter une quatrième médaille.

En athlétisme, nos compatriotes ont également brillé. Ismaël Debjani a remporté sa série du 1.500m et se qualifie pour les demi-finales. Même constat pour le Liégeois Robin Vanderbemden, qui s’est hissé en demi-finales du 200m. Ce dernier a néanmoins été éliminé en septième position de sa demi, même si le contrat est rempli pour le Séresien.

Déception en revanche pour Artuur Peters, qui s’est classé 10e en kayak monoplace 1.000m. Sa sœur, Hermien Peters, et Lize Broekx ont fait (un peu) mieux en terminant 9e du kayak biplace 500m

Déception aussi pour Michael Obasuyi, qui s’est fait sortir dès les qualifications sur le 110m haies avec le sixième temps de sa série.

Dans le 5000m, Isaac Kimeli et Robin Hendrix ont été éliminés dès les qualifications. Une déception pour le premier cité, qui espérait au moins une finale.

À l’international

Comment passer à côté de l’exploit magistral de Karsten Warhol? Le Norvégien a pulvérisé le record du monde du 400 m haies en finale. L’exploit d’autant plus grand pour le sportif de 25 ans puisqu’en un mois et deux courses il a abaissé un record du monde vieux de 29 ans.

Toujours en athlétisme, Malaika Mihambo a décroché l’or au saut en longueur à un ultime essai à 7 mètres.

En basket, la Slovénie s’est qualifiée pour les demi-finales. Les coéquipiers de Luka Doncic ont facilement battu l’Allemagne.

Lisa Carrington a enchaîné les médailles mardi matin à Tokyo. La Néo-Zélandaise s’est offert un quatrième titre de championne olympique en kayak en remportant le 500m en K2 avec sa compatriote Caitlin Regal et un record olympique à la clé qui plus est (1:35.785). Une heure plus tôt, elle avait décroché l’or dans le K1 sur 200m, son troisième titre olympique d’affilée, avec également un record olympique (38.120).

En gymnastique, les Chinoises ont été à la fête à la poutre. Guan Chenchen a obtenu l’or tandis que Tang Xijing a été chercher une médaille d’argent. Pour son retour après des problèmes psychologiques, la superstar américaine Simone Biles a réussi à obtenir une médaille, celle en bronze. À la barre fixe, c’est le Japonais Daiki Hashimoto qui s’offre une deuxième médaille d’or.

Sur 800m, la jeune Mu a été sacrée championne olympique après une course parfaitement maitrisée.

Toujours en athlétisme, plusieurs favoris ont remporté une médaille d’or: Duplantis à la perche, Anita Wlodarczyk au marteau dames et la reine du sprint Thompson-Herah sur 200m.