article abonné offert

CYCLISME

Moniquet satisfait de sa reprise

Moniquet satisfait de sa reprise

Sylvain Moniquet avec le maillot de meilleur grimpeur du Tour de l’Ain. Tour de l’Ain

Le néopro namurois a eu le maillot de meilleur grimpeur lors de la deuxième étape du Tour de l’Ain. Il ne l’a pas défendu par la suite pour l’intérêt de l’équipe.

Il avait la volonté de se montrer sur le Tour de l’Ain, Sylvain Moniquet. Et il l’a fait. Le grimpeur de Landenne a attaqué sur la deuxième des trois étapes, vendredi, et a été cherché le maillot de meilleur grimpeur. «Je me suis fait plaisir, raconte le coureur de Lotto-Soudal. J’étais un peu dans le flou par rapport à mon état de forme, comme je n’avais plus fait de compétition depuis longtemps, mais j’étais vraiment bien sur cette étape.»

Après une journée d’ouverture conclue au sprint. «Je me suis bien montré à la télé, je pense», poursuit Sylvain Moniquet. Mais, samedi, sur la dernière étape, il n’a pas défendu son maillot distinctif. «J’aurais pu le faire, mais cela aurait été sans penser à l’équipe, indique-t-il. Or, nous avions des ambitions avec Harm Vanhoucke, comme il était troisième du classement général. Et Harm s’est fait piéger lors de la troisième étape. Il y a eu une échappée dangereuse avec vingt coureurs, dont les leaders du classement général, mais il n’y était pas. Cela devenait inquiétant, car l’écart est rapidement monté à une minute. Je me suis à la planche, j’ai assuré la poursuite en tirant le peloton et j’ai rebouché le trou, tout seul, dans une montée, j’ai ramené Harm Vanhoucke à l’avant. L’équipe était contente de mon boulot.»

Harm Vanhoucke aussi, puisqu’il s’est classé deuxième du classement final. «Cela a été une belle reprise, c’était chouette de reprendre sur ce Tour de l’Ain, avec de belles étapes courtes, détaille encore Sylvain Moniquet. C’était aussi une épreuve de catégorie 1. C’est plus abordable, pour moi, que les courses World Tour, je m’y suis fait plaisir. C’était gai aussi dans notre équipe, très jeune. Il y avait une bonne ambiance, avec une bonne cohésion. D’après les échos que nous avons eus, on devrait se retrouver ensemble sur le Tour d’Espagne.»

Vuelta: décision reportée à jeudi

Pour le premier Grand Tour de Sylvain Moniquet. «Mais ce n’est pas encore certain, précise l’ancien vainqueur du Triptyque Ardennais. Tout dépendra de Caleb Ewan. Notre leader au niveau des sprints ressent encore des douleurs, qui sont la conséquence de sa lourde chute au Tour de France. Il attend jusqu’à jeudi avant de prendre sa décision. S’il y va, il emmènera des poissons pilotes et il y aura moins de place dans la sélection Lotto-Soudal. Mais je pense avoir montré mes qualités sur ce Tour de l’Ain, avec mon échappée et mon boulot pour Harm Vanhoucke. Et je suis satisfait de ma condition. J’ai même battu quelques records de watts sur cette épreuve.»

De bon augure pour la suite. En espérant pour Sylvain Moniquet qu’elle passe bien par la case Vuelta, et le Grand Départ prévu à Burgos le samedi 14 août.


Nos dernières videos