ÉNERGIE

VIDÉO | Une voiture solaire de la KUL au Maroc

La voiture solaire BluePoint Atlas va participer à une course de 2 500 km. Elle sera pilotée par une fille: Birgitt Peeters.

Parcourir 2 500 km avec juste le soleil comme énergie. C’est le défi de cette course internationale qui aura lieu au mois d’octobre au Maroc.

Une équipe d’étudiants ingénieurs de la KUL a construit la 9e voiture solaire belge: BluePoint Atlas.

À la pointe de la technologie solaire et électrique, cette voiture, supportée par Agoria, peut atteindre les 150 km/h. Les 4 m2 de panneaux solaires qui la recouvrent, capables de fournir près de 1000 watts de puissance, alimentent ses batteries et lui permettent une autonomie de 700 km.

Le challenge est de taille puisque la Belgique est double championne du monde en titre de la discipline.

Notre reportage vidéo en tête de cet article.

VIDÉO | Une voiture solaire de la KUL au Maroc
Une seule fille dans l’équipe de la KUL, mais c’est elle qui pilotera l’engin. © Jacques Duchateau

À quoi ça sert?

Même si les voitures solaires font encore partie des rêves et utopies, les développements sur les batteries et moteurs de ces voitures trouvent un prolongement sous le capot des futures voitures de monsieur-tout-le-monde.

Pas à pas, la voiture électrique évolue et ce type de course fait partie de la recherche et développement nécessaires à ses avancées technologiques.

VIDÉO | Une voiture solaire de la KUL au Maroc
Présentation de la voiture solaire de la KUL. © Jacques Duchateau


Nos dernières videos