CORONAVIRUS - BELGIQUE

L’application Coronalert est un «flop» en Belgique

L’application Coronalert est un  «flop» en Belgique

L’application «Coronalert» n’est pas optimale en Belgique. Photo News

L’application Coronalert ne fonctionne (presque) pas en Belgique. Un député la définit comme un «flop».

Seulement 2,7% de tous les tests Covid positifs sont partagés via l’application Coronalert, selon une analyse du Nieuwsblad.

«Un flop», estime le député vert Jérémie Vaneekchout interrogé par le quotidien flamand. «Si vous savez qu’il y a eu 11.000 cas positifs la semaine dernière seulement, les 27.600 tests comptabilisés par l’application en près d’un an sont négligeables.»

Jan De Maeseneer, professeur de médecine générale et membre du comité directeur de la recherche des contacts, est lui aussi critique: «Les gens n’ont tout simplement pas franchi le pas. Le numérique ne fait pas encore partie de notre quotidien dans ce cas-ci. Et nous accordons également de l’importance à notre liberté et à notre vie privée. En tant que scientifique, vous pouvez développer quelque chose de bien sur le plan technologique, mais si les gens ne suivent pas, cela ne fonctionnera pas».

Téléchargée près de 3 millions de fois (1 Belge sur 4), l’app Coronalert a été présentée comme une arme dans la lutte contre la propagation du coronavirus.

Si vous savez qu’il y a eu 11.000 cas positifs la semaine dernière seulement, les 27.600 tests comptabilisés par l’application en près d’un an sont négligeables

Mais, toujours selon le Pr De Maeseneer, sa contribution ne peut être démontrée: «Il n’y a aucune preuve scientifique pour cela. Si on avait vraiment voulu qu’elle ait un impact, il aurait fallu la rendre obligatoire, comme ce le fut à Singapour».

Dans les pays asiatiques comme Singapour et la Corée du Sud, l’application est obligatoire et tout le monde participe. Irréalisable dans nos contrées.

Pour autant, l’application est jugée comme un «instrument complémentaire» par le gouvernement et il n’est pas prévu de fermer l’application.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos