ATHLÉTISME JO DE TOKYO - JO de tokyo

Eliott Crestan: direction les demi-finales!

Eliott Crestan: direction les demi-finales!

Il est quatrième quand il décide, après 600 mètres, d’attaquer ses concurrents et de prendre les commandes de la course…. BELGA

Il l’a fait! Eliott Crestan s’est qualifié pour les demi-finales du 800 mètres lors de ses tout premiers JO en se classant 2ème de sa série.

L’athlète du SMAC vient de sortir la course de sa vie, lors des qualifications pour les demi-finales du 800 mètres des Jeux Olympiques. Il termine à la seconde place de la cinquième et dernière série, et s’octroie donc sa place en demies, avec un chrono de 1.46.19, soit une seconde tout pile de plus que son record personnel. «Avant la course, je suis terriblement stressé. Je passe la pire nuit de toute ma vie. Je parviens à m’endormir, mais je me réveille à peine quelques heures plus tard, je sors de la chambre pour marcher dans le couloir et j’appelle mes parents. Et puis, au moment de prendre le départ, j’oublie complètement ma mauvaise nuit et je me dis que je n’ai rien à perdre. Je suis là, je suis aux JO, et je ne dois avoir aucuns regrets», raconte le Vice-Champion d’Europe juniors.

La course, presque parfaite

Il s’élance dans le couloir 5 pour son double tour de piste dans la cinquième et dernière série. Au rabattement, après 200 mètres, cela bouscule pas mal mais il se positionne parfaitement. C’est à ce moment qu’un athlète chute, mais sans gêner le poulain d’André Mahy, tout de même un peu blessé par quelques coups de spikes lors de cette petite bagarre. Cela joue des coudes, mais Eliott est dans le bon paquet. Le premier tour est assez lent, en 52’97 mais il pourrait se qualifier directement en décrochant une des trois premières places. Il est alors quatrième quand il décide, après 600 mètres, d’attaquer ses concurrents et de prendre les commandes de la course. Il lui reste 100 mètres et il ne faut pas craquer. Eliott signe la course «presque parfaite, car elle aurait été parfaite s’il avait gagné série», comme dit son coach, André, et termine à la seconde place en s’adjugeant une qualification directe pour les demi-finales. «Je suis un entraîneur heureux. J’en ai les larmes aux yeux, raconte André quelques minutes après le résultat. Au moment d’entrer dans la chambre d’appel, mes derniers mots envers Eliott sont: «Fais-toi plaisir et tu me feras plaisir», et je dois dire qu’il m’a fait énormément plaisir. Les demies, c’était un espoir secret, mais on va essayer de répéter cela. Rien n’est impossible. Il est prêt physiquement, mais aussi tactiquement», commente celui qui vit lui aussi ses premiers Jeux avec un athlète.

Une bonne nuit

«Lors de cette demi-finale? J’espère pouvoir passer une bonne nuit car dans le cas contraire, je risque de m’éteindre après 100 mètres, mais surtout prendre du plaisir. Cette demi-finale, ce n’est que du bonus! Je suis super heureux d’avoir pu respecter les consignes. J’avais un des derniers temps de la série, mais j’ai pu accrocher le tas et taper la bonne accélération au bon moment pour être dans les trois premiers».

Ce dimanche, Eliott est dans la première demi-finale sur les trois programmées. Il s’élance à 20 h 15, heure de Tokyo, donc à 13 h 25, heure belge. Ils sont 24 lors de ces demies et Eliott a le dernier temps, mais cela ne veut rien dire, il l’a déjà prouvé par le passé.

Nos dernières videos