article abonné offert

VERVIERS

Des bandes de malfrats rôdent autour du centre du Solvent : du don mais plus de distribution

Des bandes de malfrats rôdent autour du centre du Solvent : du don mais plus de distribution

Les inondations ont révélé le meilleur, mais aussi le pire de l’humain avec des pilleurs et une bande tchétchène… - S.R.

Les abus sont aussi une réalité sur le terrain. Le Solvent en fait les frais rue de Limbourg, victime d’une «bande organisée». La Ville va organiser la distribution sur base de chaque situation.

Depuis que la Ville de Verviers a fait du Solvent, rue de Limbourg, un lieu de stockage des dons de mobilier et d’électro (comme évoqué dans nos colonnes), des soucis de sécurité autour de l’ancienne usine textile ont été remontés aux autorités communales par la police zone Vesdre. Un combi de police était d’ailleurs sur place lorsque nous avons poussé la porte du lieu, ce jeudi matin. Le site a été, ces quelques derniers jours, sous surveillance policière.

«Nous avons dû faire appel à une société de gardiennage le temps de trouver une solution. La police ne peut pas bloquer ses effectifs pour sécuriser le lieu», indique l’échevin verviétois Jean-François Chefneux. « Ont été relevés des passages d’une bande de malfrats. On a manifestement affaire à de la criminalité organisée. » Une bande qui serait issue de Tchétchénie et qui pourrait notamment être liée aux émeutes mortelles dans le quartier de Droixhe à Liège, en avril dernier.

Des abus sur place: neuf percolateurs pris par la même personne!

La distribution, qui avait lieu sur place à l’initiative des bénévoles depuis quelques jours, va devoir être (ré)organisée par la Ville parce que certains abus et comportements inappropriés voire agressifs y sont relevés. «Manifestement, ce lieu a dégagé un effet d’aubaine pour des gens pas du tout sinistrés.» L’un qui emporte neuf percolateurs un jour, l’autre qui revient quotidiennement pour emporter du mobilier alors que seule sa cave est inondée et bien d’autres exemples affligeants.

Comment redistribuer?

Ce vendredi, une réunion a eu lieu afin de réorganiser la distribution des dons. Une fois confirmé par le Collège, ce nouveau modus operandi sera mis en place dans le milieu de la semaine prochaine, annonce Jean-François Chefneux. «On va sortir de cette organisation d’urgence pour passer dans un système sur le plus long terme.» Si tout ce qui est textile continuera à être distribué depuis l’ancien C&A, pour le reste (meubles, électro…) il s’agirait de service à la carte. «Ce sont les intervenants sociaux (CPAS, Ville, plan de prévention, plan de cohésion social, Relais social…) qui préciseront la demande, via des dossiers individuels, afin de fournir un package.»

Il ne sera donc plus question de faire la fille devant le Solvent pour venir se servir. «On doit identifier les sinistrés et les besoins.»

Les électro mis à l’abri des voleurs

D’ailleurs, les électro-ménagers vont être acheminés vers un lieu qui restera secret, «afin d’éviter les problèmes de bandes organisées qu’on a rencontrés», explique l’échevin. Ceux-ci seront redispatchés directement vers les sinistrés.

Des dons à offrir?

Envie d’offrir des dons? Le mieux est de passer par la Ville, via le numéro 087326050, afin de connaître les besoins et d’être dirigé vers les bonnes infrastructures, ou de faire un don financier.

BE46 0910 1962 3836, avec en communication «Dons sinistrés Inondations Verviers 2021»


Nos dernières videos