BASKET

JO 2021 | Deuxième victoire pour les Belgian Cats, qui battent Porto-Rico 87-52

JO 2021 | Deuxième victoire pour les Belgian Cats, qui battent Porto-Rico 87-52

Une belle petite victoire! Photo News

La Belgique a battu Porto Rico 87-52 dans son deuxième match de la phase préliminaire du tournoi olympique de basket féminin, vendredi matin à Saitama.

Ce succès permet aux Cats, qui menaient 43-24 à la pause, de compter 4 points au classement du groupe C et d’être quasiment assurées de disputer les quarts de finale.

Après leur splendide victoire aux dépens des Australiennes mardi, les Cats devaient confirmer vendredi matin face à Porto Rico, a priori l’équipe la moins forte du groupe C. La défaite de 42 points (97-55) concédée face à la Chine en ouverture du tournoi par l’équipe classée 23e mondiale semblait confirmer cette impression. La Belgique en a encore fait la démonstration.

La mise en action des Belges fut un peu poussive. Les tirs à distance ne rentraient pas et la vivacité des «Magnificas» posait problème. Heureusement, leurs adversaires n’étaient pas plus adroites (6/22 dans le premier quart). Le score resta serré (7-8). Après les cinq premières minutes, la mire des Cats était fixée. Un 4/6 aux tirs primés permit de creuser l’écart progressivement et de mener 23-16 après dix minutes.

Le collectif en attaque et une défense plus appliquée des Belges firent la différence dès le début du 2e quart-temps. Un 7-0 fixait le marquoir à 30-16 (13e). Les Cats purent ensuite gérer la rencontre sans trembler. Philip Mestdagh fit tourner son effectif, Ann Wauters effectua son entrée dans la compétition. Sans montrer une rigueur comme lors de leur premier match (9 pertes de ballon en première mi-temps), les Belges n’en continuaient pas moins à augmenter leur avantage au fil des minutes. Des paniers faciles en transition permettaient d’atteindre la pause à +19 (43-24).

Dominées en taille, les Portoricaines étaient contraintes de tenter des tirs de loin. Les Belges ne les laissaient pas faire et à la pause à peine 25% de leur tentatives avaient été couronnées de succès (10/40). Les Cats avaient tourné à 50% (17/34, dont 6/11 à 3 points).

La défense belge se montra encore plus pressante à la reprise et son et l’avance passait à +25 (51-26) après 25 minutes. Un petit relâchement belge se traduisit par un 0-6 portoricain (54-35). Après 30 minutes, la Belgique menait 60-37.

Les Belges n’étaient pas décidées à se contenter de cet écart dans l’ultime quart-temps. Elles ont rentré un 10/10 aux tirs qui fit bondir l’écart à +37 (83-49) à 2 minutes de la conclusion. Il aurait pu prendre d’autres proportions sans une certaine précipitation qui s’est traduite par plusieurs «turnover» (20 sur l’ensemble de la rencontre contre seulement 5 face à l’Australie). Avec un avantage de 35 points au final, l’essentiel était réalisé.

Emma Meesseman, irrésistible en attaque face à l’Australie (32 points), a encore été très présente dans les différents secteurs du jeu, signant un double-double impressionnant (26 pts, 15 rbs, 6 ast). Les soeurs Mestdagh ont été très précieuses aux tirs primés: Hanne en a rentré 6/9 (18 pts) et Kim 3/7 (15 pts). Julie Allemand a soigné son côté «couteau suisse». Il a donné 7 assists, pris 6 rebonds et marqué 10 points.

Le lundi 2 août (17h20/10h20 belges), la Belgique bouclera sa phase préliminaire contre la Chine, 9e nation mondiale, avec la certitude de terminer première de la poule en cas de victoire. Ce qui lui permettrait d’hériter d’un adversaire moins fort en quarts de finale, lesquels se joueront le mercredi 4 août.