JUDICIAIRE

Coup de théâtre; vieux conducteur pas si charitable; bis repetita 12 jours plus tard … 6 histoires judiciaires étonnantes

Coup de théâtre; vieux conducteur pas si charitable; bis repetita 12 jours plus tard … 6 histoires judiciaires étonnantes

Justin - Fotolia

Les réseaux sociaux fatals au harceleur; condamnés à Arlon, les 2 proxénètes sont acquittés à Liège… Découvrez 6 histoires judiciaires surprenantes survenues cette semaine en Wallonie.

Conflit de voisinage, vol, infraction au code de la route, agression, autant de motifs de se retrouver face au tribunal.

S’il existe une multitude d’alternatives pour l’éviter, force est de constater que nos tribunaux sont pleins.

Face à ces hommes et ces femmes pris en défaut: un juge. À lui de juger les arguments de chacun pour ensuite opter pour la compréhension, le sermon et parfois la punition.

 

 

 

1Un conducteur de 80 ans secourt une conductrice en panne à Libramont, puis commet un attentat à la pudeur sur elle

 

Malgré toutes ses dénégations, un homme âgé de 80 ans, habitant de la Commune de Libramont, vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour attentat à la pudeur avec violence ou menaces sur une jeune mère de famille de la région.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU ICI

 

 

La citation de la semaine

 

 

Je ne suis pas ravi de vous revoir aussi vite

 

Personne ne s’attendait à revoir Alain aussi rapidement devant le tribunal correctionnel.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU ICI

 

 

3La relation qu’il disait consentie était bien un viol

 

Christian niait avoir violé Paola (prénom d’emprunt) et évoquait une relation tarifée. Mais le tribunal a tranché, le condamnant pour viol.

Le prévenu était suspecté d’avoir violé la jeune femme, dans sa voiture, le 30 novembre dernier. Ce que Christian contestait, évoquant une relation consentie.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU ICI

 

On vous raconte la suite

 

Les réseaux sociaux fatals au harceleur

 

Tout a commencé le 6 février 2020, quand une plainte a été déposée au commissariat de police d’Athus par une dame terrorisée par un homme qui la suivait en rue depuis plusieurs jours en la fixant dans les yeux.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU ICI

 

Condamnés à 9 et 6 ans à Arlon, deux proxénètes acquittés à Liège

 

Le juge arlonais n’avait laissé aucune place au doute en condamnant, le 5 mai dernier, Islam Ibraikhanov à 7 ans de détention ferme et Ramazan Erjapov à 6 ans secs également. Ils avaient été reconnus coupables de proxénétisme, avec violences et menaces. Ibraikhanov était encore stigmatisé pour le viol d’une mineure.

Selon l’accusation, les faits s’étaient déroulés à Arlon entre 2014 et 2015. Les trois victimes étaient de jeunes étudiantes arlonaises. Mais, coup de théâtre à Liège, hier matin! En effet, la cour d’appel a acquitté les deux prévenus, âgés de 25 ans tous les deux, sur toute la ligne.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU ICI

 

Mais encore

Rébellion en récidive

Arnaud S. est multirécidiviste, notamment en matière de rébellion. Il aurait dû venir s’expliquer le 22 juillet à propos d’une nouvelle infraction commise le 3 juillet, à 5 h du matin, au commissariat de police d’Ottignies.

Il avait été placé en cellule la veille au soir pour arrestation administrative après avoir été trouvé ivre sur la voie publique. Au tribunal, il brillait par son absence.

Le tribunal lui a infligé six mois de prison ferme, soit le maximum de la peine demandé par le parquet qui annonça qu’un nouveau procès-verbal pour rébellion avait été dressé à charge de l’intéressé le 18 juillet…


Nos dernières videos