TENNIS

JO 2021 | «Je peux finir le match mais je peux aussi mourir»: les plaintes de Medvedev entendues par la fédération

JO 2021 | «Je peux finir le match mais je peux aussi mourir»: les plaintes de Medvedev entendues par la fédération

Le tennisman russe a été fortement touché par les fortes chaleurs AFP

Les matchs de tennis disputés dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo commenceront plus tard, à 15h00 heure locale au lieu de 11h00 (8h00 et 4h en Belgique), à partir de jeudi, a annoncé mercredi la Fédération internationale de tennis (ITF).

«Je peux finir le match, mais je peux aussi mourir. Si je meurs, est-ce que vous serez responsable?» Le Russe Daniil Medvedev, accablé par la chaleur mercredi à Tokyo, n’a pas mâché ses mots avec l’arbitre de son huitième de finale du tournoi olympique de tennis.

«Dès le début du match, j’ai senti que j’avais du mal à respirer. C’était comme si mon diaphragme était bloqué», a expliqué Medvedev, tête de série N.2, qui est venu à bout de l’Italien Fabio Fognini (6-2, 3-6, 6-2) après avoir eu recours à deux temps morts médicaux.

«À la fin du deuxième set, je voyais noir, je m’affaissais. J’étais à deux doigts de m’effondrer sur le court. Je pense que c’était le jour le plus humide qu’on ait connu jusqu’à présent, peut-être le plus chaud», a ajouté le Russe à l’issue du match.

Pendant cette manche, l’arbitre s’est enquis de son état de santé. C’est alors que le N.2 mondial lui a lancé sa phrase réprobatrice.

Après le match, Medvedev a appelé les organisateurs du tournoi à repousser le début des matches.

Des matches repoussés à quinze heures

Les matchs de tennis disputés dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo commenceront plus tard, à 15h00 heure locale au lieu de 11h00, à partir de jeudi

Dans un communiqué, l’ITF explique que cette décision a été prise «après une large consultation» avec les différentes parties prenantes et «dans l’esprit de toujours garder les meilleurs intérêts de la santé et du bien-être des joueurs au premier plan».

Depuis le début du tournoi olympique, plusieurs joueurs s’étaient plaint des conditions climatiques extrêmes, avec des températures et un taux d’humidité élevés.

Toujours mercredi, l’Espagnole Paula Badosa a abandonné en quarts de finale contre la Tchèque Marketa Vondrousova à la suite d’un malaise dû à la chaleur. L’Espagnole a quitté le terrain en chaise roulante.