article abonné offert

INTEMPÉRIES

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»

Rochefort, 12 jours après les inondations, de nombreuses maisons sont toujours inhabitables. Vidées de leurs occupants et de leur contenu.

Rochefort, le quartier du parc des Roches. Autour du terrain de foot, peu de vie. En pleine période de vacances, alors que l’on devrait voir des familles se promener, des enfants jouer dans les rues, il n’y a quasi personne. Et pour cause, la plupart des maisons sont vides. Plus d’habitants, plus de mobilier. Rien.

Notre vidéo en tête de cet article.

Avec le jardin juste en bord de Lhomme, ce monsieur âgé nous explique qu’il va enfin pouvoir réintégrer le rez-de-chaussée de sa maison. «Il y a eu une belle solidarité dans le quartier. On a pu compter les uns sur les autres.» Sa maison sèche, lentement, ouverte aux quatre vents. En attendant, il vit à l’étage.

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»
Inondations – Rochefort 12 jours après. La situation dans le quartier du parc des Roches. © Jacques Duchateau

Des files de conteneurs

Dans une rue un peu plus loin, une file de conteneurs chargés de déchets de toute sorte. Des meubles, des vêtements, des jouets, des effets personnels. Toute une vie tient en quelques mètres cubes.

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»
Inondations – Rochefort 12 jours après: une file de conteneurs chargés de déchets de toute sorte. © Jacques Duchateau

Didier fait partie de ces riverains obligés de fuir. Il nous raconte cette nuit en enfer.

«On a vu que l’eau commençait à monter en pleine nuit. Les pompes vide cave ne suffisaient plus. Il fallait partir. On a quitté la maison à 4 h du matin. L’eau est rentrée par la cave, par les murs et par le sol.» Didier a tout fait pour empêcher l’eau d’entrer: «J’ai mis des planches siliconées, des sacs de sable. Mais ce n’était pas suffisant.» En un quart d’heure, il y avait un mètre d’eau. «On est partis par derrière. On a eu de l’eau jusqu’à la taille, avec les valises et le chien au-dessus de nos têtes».

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»
Inondations – Rochefort 12 jours après. La situation dans le quartier du parc des Roches. © Jacques Duchateau

Il ne peut plus occuper sa maison. L’odeur de mazout est trop forte. La cave a été rapidement inondée, la citerne à mazout s’est vidée de son contenu. Mais l’eau a continué à monter. «Deux mètres dans la cave, puis 1,40 mètre au rez-de-chaussée.»

Didier essaie donc d’aérer sa maison au maximum, en ouvrant portes et fenêtres pour créer des courants d’air. Mais l’odeur du mazout est tenace. Comme celle de cette boue qui a tout envahi.

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»
Inondations – Rochefort 12 jours après. Certaines maisons sont fortement endommagées. © Jacques Duchateau

Se reloger

Dans un premier temps, Didier a été logé au Domaine des Masures, à Han-sur-Lesse. Mais les conditions d’hébergements, avec un couvre-feu, n’étaient pas sereines. Au bout de 5 jours, sa compagne et lui ont trouvé refuge chez des amis puis dans la famille. La débrouille, l’entraide. «Désormais, on a trouvé un appartement dans le centre de Rochefort, qu’un ami nous prête.» Une chance, parce que dans la cité des Roches, les logements de secours manquent cruellement.

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»
Inondations – Rochefort 12 jours après. Les dégâts à la passerelle qui enjambe la Lhomme témoignent de la violence des flots. © Jacques Duchateau

Les touristes

Des promeneurs, on en voit quand même, quelques-uns. En famille, tongs aux pieds, sac au dos avec le pique-nique. Ce sont des touristes, des voyeurs, souvent néerlandophones, qui viennent voir, se repaître des malheurs des autres. On a juste envie de leur donner une pelle, une paire de bottes. Et une paire de claques aussi. Mais rien n’y fait. Ils iront voir ailleurs.

Et on en a vu ailleurs aussi, à Nassogne, en grosses berlines allemandes, voir le train couché sur le flanc puis filer «plus au nord, dans la vallée». Dans la vallée du Samson aussi, à moto, s’arrêter pour faire des photos.

Si la solidarité et la bienveillance touchent, émeuvent, la bêtise de certains révolte. Le monde ne changera pas de sitôt…

VIDÉO | Rochefort, 12 jours après les inondations: «On sèche et on nettoie comme on peut»
Inondations – Rochefort 12 jours après. Sur un mur, des photos de familles ramassées dans l’eau. Des visages heureux, des sourires… © Jacques Duchateau


Nos dernières videos