INTEMPÉRIES

PHOTOS & VIDÉOS | De nouvelles inondations ce samedi soir: le point sur les dégâts

Les intempéries annoncées ont provoqué de nouveaux dégâts. La province de Namur est particulièrement touchée ce samedi soir.

L’IRM avait lancé une alerte orange aux orages pour ce samedi pour la quasi-totalité du pays. Ce samedi soir, d’importants dégâts sont annoncés en province de Namur surtout. La centrale téléphonique de la zone de secours NAGE a été prise d’assaut: «C’est la catastrophe. On nous appelle de partout à Namur et on ne sait où donner de la tête.» Devant l’ampleur des dégâts provoqués par les violentes précipitations de samedi soir, les pompiers de la zone NAGE ont arrêté de pomper l’eau pour se consacrer aux opérations de sauvetage des personnes et de sécurisation des bâtiments.

On fait le point.

Province de Namur

À Dinant, des voitures ont été emportées par les flots route de Philippeville. Vers 21h30, une quinzaine de carcasses de véhicules se trouvaient toujours entassées sur les rails près du passage à niveau. Une scène tout bonnement incroyable!

PHOTOS & VIDÉOS | De nouvelles inondations ce samedi soir: le point sur les dégâts
Les voitures emportées par les flots route de Philippeville à Dinant. EdA Emmanuel Wilputte

Les dégâts ne sont heureusement que matériels a priori. Les services communaux vont veiller à identifier les besoins urgents des riverains touchés dès dimanche matin et à accompagner au mieux les personnes sinistrées dans leurs démarches. Dans l’intervalle, quatre personnes ont dû être relogées.

Les travaux de déblaiement des voiries à Dinant ont duré toute la nuit de samedi à dimanche et se poursuivront encore dimanche, après les inondations qui ont frappé la ville.

À Bouvignes, toujours dans l’entité de Dinant, le quartier a été ravagé par un torrent.

PHOTOS & VIDÉOS | De nouvelles inondations ce samedi soir: le point sur les dégâts
Désolation à Bouvignes: sur le passage du torrent, pratiquement tous les pavés de la chaussée ont été arrachés. EdA - Emmanuel WILPUTTE

À Anhée, un impressionnant torrent d’eau et de boue en provenance des champs situés sur les hauteurs a dévalé et traversé la route à hauteur du bâtiment pittoresque appelé «Villa des Lapins». Dans le village de Bioul, les images sont aussi impressionnantes: du jamais vu, assure-t-on.

La route de la Vallée de la Molignée était toujours fermée à la circulation dimanche.

La ville de Namur n’est pas épargnée, en témoignent ces images de la rue de Bomel et de la rue d’Arquet:


Si au petit matin, les eaux sont finalement redescendues dans les rues de Bomel, elles ont laissé la place à une épaisse et désagréable couche de glaise brune.

À La Plante, un mur de soutènement s’est effondré sous la force des eaux (vidéo). Une dizaine de maisons ont été évacuées préventivement.

PHOTOS & VIDÉOS | De nouvelles inondations ce samedi soir: le point sur les dégâts
Triste image à La Plante. EdA

Suite à l’éboulement massif et la chute du mur, la chaussée de Dinant est toujours fermée. Et même si cette dernière a été dégagée, la menace persiste.

À Vedrin (Namur également), la maison de repos L’Univers a été évacuée. Non directement en raison d’une inondation, mais d’une coupure générale d’électricité certainement causée par les intempéries. La rue Martin Lejeune est aussi sous eaux.

La situation à Namur est plus grave que la semaine dernière

Parmi les autres rues les plus durement touchées figurent la rue Piret Pochet ou encore la chaussée de Perwez. D’importants dégâts matériels sont également signalés à Wépion et Saint-Marc.

«La situation à Namur est plus grave que la semaine dernière avec plusieurs rues inondées, plusieurs quartiers de la commune sous eau et des conséquences importantes sur plusieurs ménages à reloger», a résumé le bourgmestre Maxime Prévot. «Il y a des infiltrations au CHR et dans des maisons de repos, mais pas de perte humaine ni de blessé à ce stade», a-t-il ajouté.

Le maïeur indique par ailleurs que des habitants de la rue Piret-Pauchet ont été relogés à l’hôtel de ville.

Et ailleurs?

La situation est également problématique en Brabant wallon, où les pompiers ont notamment dû intervenir à Genappe.

Plus tard dans la soirée, on apprenait que les orages avaient aussi touché les entités brabançonnes de Chaumont-Gistoux, Walhain et Wavre. Dans certaines rues de Walhain, le niveau de la boue a atteint le mètre cinquante.

En région liégeoise, fortement touchée par les inondations meurtrières de la semaine passée, la situation était rassurante en fin d’après-midi du côté de Verviers à tout le moins.

La Flandre n’a pas été épargnée. Des inondations ont ainsi été constatées en province d’Anvers.


Nos dernières videos