article abonné offert

FLOREFFE/GEMBLOUX

De la râperie de Longchamps à un champ de Soye, les tonnes de terres transportées ne passent pas inaperçues

Depuis février, Floriffoux et Soye sont traversés par des camions chargés de terres. Nuisances embêtantes pour les voisins mais aussi bienfaits pour le sol d’un agriculteur local, reboosté.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 28 des 975 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos