INTEMPÉRIES

En province de Namur, 200 foyers encore privés d’eau potable

En province de Namur, 200 foyers encore privés d’eau potable

Photonews

Dans les réseaux concernés par des eaux sales ou troubles, l’eau du robinet ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires.

Jeudi soir, 200 foyers restaient toujours privés d’eau potable en province de Namur après les graves inondations qui ont ravagé la Belgique la semaine dernière, selon un nouveau bilan de la Société wallonne des eaux (SWDE), dont le réseau concerne 1,1 million de raccordements en Wallonie.

Dans les réseaux concernés par des eaux sales ou troubles, l’eau du robinet ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires, même bouillie, rappelle la SWDE. Celle-ci préconise de n’utiliser cette eau que pour les sanitaires (WC), voire l’hygiène corporelle si l’eau est légèrement trouble.

À Dave, l’eau, coupée pour des opérations de rinçage, est revenue. Il faut toutefois encore attendre l’avis officiel de potabilité avant de la consommer, avise la Société wallonne des eaux. Pour les habitants de Dave Haut, une distribution de bouteilles d’eau se fait encore en porte-à-porte.

À Dinant, certains habitants de Lisogne ont signalé de mauvaise odeurs émanant des robinets. La SWDE a procédé à une sur-chloration temporaire sur le réseau pour faire disparaître cet inconvénient. «Ceci ne remet pas en cause la potabilité de l’eau et ne présente aucun risque pour la santé», précise-t-elle.

La situation est par contre rétablie à Celles, dans la commune de Houyet.


Nos dernières videos