TENNIS

Kim Clijsters de retour pour un match d'exhibition

Kim Clijsters de retour pour un match d'exhibition

- BELGA

La Limbourgeoise affrontera dimanche, en ouverture du tournoi du circuit masculin ATP 250 sur dur d’Atlanta, l’Américaine Sloane Stephens (WTA 70) dans un match exhibition.

Kim Clijsters s’apprête à faire son retour sur un court de tennis, près d’un an après son dernier match officiel à l’US Open 2020. La Limbourgeoise, 38 ans, qui n’a pas abandonné l’idée d’un nouveau come-back, affrontera ainsi dans la nuit de dimanche à lundi - à 3h00 du matin, heure belge, 19h00 dimanche heure locale - en ouverture du tournoi du circuit masculin ATP 250 sur dur d’Atlanta l’Américaine Sloane Stephens (WTA 70) dans un match exhibition.

«Je n’ai entendu que de belles choses au sujet d’Atlanta», a confié l’ancienne numéro 1 mondiale, sur le site du tournoi. «L’événement est une belle vitrine pour le tennis et je suis ravie de faire partie de l’affiche».

Kim Clijsters, dont le retour à la compétition n’a pas été un grand succès jusqu’ici avec trois défaites au premier tour de ses trois tournois disputés et beaucoup de pépins physiques, a d’ailleurs posté une photo d’elle sur son compte Twitter en train de s’échiner dans la salle de fitness.

«Séance éprouvante. Temps de récupérer désormais», a-t-elle ajouté en guise de message. De retour sur le court ce week-end à Atlanta. Je me réjouis de jouer contre Sloane».

Sloane Stephens, 28 ans, se réjouit également de se mesurer à Kim Clijsters, avec laquelle elle partage la particularité d’avoir remporté l’US Open.

«Revenir à Atlanta constitue une belle occasion de lancer mon été et de retrouver des visages familiers», a déclaré pour sa part la Floridienne, lauréate à Flushing Meadows en 2017. «C’est un honneur de pouvoir jouer contre Kim et de mettre le tennis féminin en valeur dans un tournoi masculin».

Ce match exhibition devrait surtout permettre à Kim Clijsters de voir où elle se situe et si elle est prête pour une ultime tentative d’un retour sur le circuit. Si tout se passe bien, il n’est ainsi pas sot d’imaginer revoir la Limbourgeoise à l’œuvre à l’US Open, fin août. Et plus, si affinités.

Nos dernières videos