HAMOIR

PHOTOS | Hamoir: une minute de silence sur la place endeuillée de Comblain-la-Tour

La Commune de Hamoir a organisé une minute de silence en hommage aux victimes et aux sinistrés des inondations, à Comblain-la-Tour, sur la place du Wez, là où Clary Fabry, 72 ans, a été retrouvée noyée, dans sa maison. Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées sur la place. Une gerbe a été déposée devant le pas de sa porte. L’échevin Michel Legros et le neveu de la défunte ont pris la parole. Un moment émouvant…

Le moment était émouvant, poignant. Des pleurs et des sanglots ont secoué la cinquantaine de personnes réunies sur la place du Wez à Comblain-la-Tour. Ce mardi à midi, la Commune avait organisé une minute de silence en hommage aux victimes et sinistrés des inondations.

En mémoire de Clary Fabry

C’est en effet sur cette place que Clary Fabry, 72 ans, a perdu la vie, noyée dans sa maison, l’unique victime sur le territoire de Hamoir. Le lieu était donc symbolique.

Après le retentissement des sirènes de pompiers, l’échevin Michel Legros a pris la parole pour rappeler la terrible catastrophe vécue ces derniers jours par une grande partie de la Belgique. Il a aussi tenu à remercier tous les services de secours, les services communaux et les nombreux bénévoles qui ont œuvré à aider les habitants sinistrés.

Il a ensuite rendu hommage à la Comblinoise décédée, très appréciée dans le village, avant de laisser la parole au neveu de la défunte, Jacques Piels, lui aussi de Comblain-la-Tour, qui a expliqué les circonstances du drame. «Nous sommes venus mercredi après-midi lever ses meubles sur des blocs au rez-de-chaussée. Nous lui avions mis des boissons à l’étage en lui donnant la consigne de monter à l’étage avec de la nourriture. Mais elle nous le disait: elle ne croyait pas aux inondations. Finalement, elle n’est jamais montée. On ne sait pas pourquoi. On l’a retrouvée noyée. On ne comprend pas ce qui a pu se passer et on ne le saura jamais.»

 

Une minute de silence a été observée dans un climat de grande émotion.

 

Une gerbe a ensuite été déposée devant le pas de la porte de la victime. Michel Legros a également tenu à terminer par des applaudissements pour féliciter la solidarité extraordinaire qui s’est manifestée depuis mercredi dernier au sein des villages hamoiriens. «Nous devons recréer, renforcer ces liens tous ensemble pour passer l’épreuve. Soyer courageux et soyez magnifiques comme vous l’avez été jusqu’à maintenant.»

 

 

 

Clary Fabry, «d’une grande gentillesse»

Sur la place, les habitants se souviennent de Clary Fabry, connue de toute sa génération. «Elle avait eu des soucis de santé et s’était retrouvée pendant un moment en convalescence à Werbomont. Elle était revenue habiter chez elle il y a plus d’un an. Et plusieurs personnes du village passaient régulièrement pour voir si tout allait bien. C’était une dame extrêmement gentille et agréable.»

Native de Comblain-la-Tour, Clary Fabry a travaillé comme femme d’entretien au collège Saint-Roch à Ferrières. Elle était célibataire, sans enfant. «Elle vivait humblement, une retraite paisible. Elle voulait garder son autonomie et rester dans sa petite maison. C’était très important à ses yeux. Elle a toujours été très indépendante. Elle avait la visite de beaucoup de gens qui prenaient de ses nouvelles régulièrement. Ce qui s’est passé, c’est un drame. Elle est restée au rez-de-chaussée, sans jamais monter. On n’a aucune explication, que des hypothèses. L’eau est arrivée jusqu’à deux mètres de haut dans ses pièces de vie. On l’a retrouvée noyée sur son divan, le crucifix entre les mains.»

La famille proche s’est occupée du nettoyage de la maison ces deux derniers jours, dans un climat difficile. «Tout ce qui était en bas a été jeté. On n’a rien pu garder. Pour le nettoyage, nous avons été aidé, on a même reçu l’aide de deux dames qui venaient de Charleroi.»

Le corps de la défunte devait être rapatrié ce mardi dans l’après-midi depuis le site de la protection civile de Crisnée où est installé le service DIV d’identification.

L’enterrement religieux est prévu lundi à 10h30 à l’église de Comblain-la-Tour. Des visites seront aussi organisées vendredi, samedi et dimanche de 17h à 19h dans un funerarium qui reste encore à déterminer.

 

 

 


Nos dernières videos