FRANCE

Covid: le gouvernement français affirme être dans la 4e vague

Covid: le gouvernement français affirme être dans la 4e vague

«La vaccination limite le nombre de formes graves mais elle reste insuffisante dans notre pays», a répété Gabriel Attal lundi. AFP

En France, le taux d’incidence a augmenté «de près de 125%» en une semaine, a annoncé le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal.

+ LIRE AUSSI | Pass sanitaire obligatoire en France : « Jusqu’à 1.500 euros » d’amende pour un 1er manquement

«Nous sommes entrés dans une quatrième vague du virus», a lancé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal au sortir du Conseil des ministres, ce lundi 19 juillet, expliquant que «la dynamique de l’épidémie est extrêmement forte, avec une vague plus rapide et une pente plus raide que toutes les précédentes». En une semaine, le taux d’incidence a augmenté « de près de 125 % » a-t-il annoncé.

À l’origine de cette reprise de l’épidémie: le variant Delta, auparavant surnommé variant indien. Ce variant est particulièrement contagieux, puisqu’une personne contaminée serait contagieuse deux jours plus tôt qu’avec la souche originelle. Il représente actuellement 80% des contaminations au Covid-19 en France selon Gabriel Attal. Au Royaume-Uni, il a entraîné une hausse très rapide du nombre de cas: depuis plusieurs jours, le nombre de nouveaux cas quotidiens tourne autour des 50 000.

Contrairement à la Belgique, les hospitalisations repartent à la hausse en France (+43% et +27% pour les réanimations en l’espace d’une semaine), laissant craindre une pression hospitalière importante malgré la vaccination. Pour espérer contenir cette quatrième vague, le gouvernement français mise donc sur le pass sanitaire nouvelle version, dont le contenu a été en grande partie validé par le Conseil d’État, mais aussi sur la vaccination: «La vaccination limite le nombre de formes graves mais elle reste insuffisante dans notre pays», a répété Gabriel Attal lundi.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos