BELGIQUE

La Belgique en deuil national ce 20 juillet: est-ce fréquent?

La Belgique en deuil national ce 20 juillet: est-ce fréquent?

Alexander de Croo se rendait ce samedi dans la commune sinistrée d’Eupen. Belga

La Belgique observe une journée de deuil national ce mardi à la suite des intempéries et inondations dévastatrices qui ont frappé le pays la semaine dernière et qui ont coûté la vie à 31 personnes, selon le dernier bilan. Mais un deuil national, qu’est-ce que ça veut dire exactement?

Par définition, le jour de deuil national est décrété exceptionnelle en cas de décès d’une personnalité royale ou importante du pays, ou en cas de catastrophe d’une ampleur nationale. C’est le Conseil des ministres qui prend cette décision, au demeurant assez exceptionnelle dans notre pays.

Ce 20 juillet 2021 est le 10e jour de deuil national officiellement décrété dans notre pays. Le deuil national a été décrété pour la première fois en Belgique en 1935 suite au décès de la reine Astrid, épouse du roi Léopold III. Il avait alors duré une semaine. Depuis lors, ce sont surtout des catastrophes nationales qui ont mené à cette décision: la catastrophe du Bois du Cazier le 8 août 1956 (262 personnes décédées), l’incendie de l’Innovation à Bruxelles en 1967 (325 morts), l’explosion de gaz de Ghislengien en 2004 (24 morts), l’accident de car à Sierre qui avait tué 28 personnes en 2012 ou encore les attentats de Bruxelles, qui avaient coûté la vie à 32 personnes en 2016 (trois jours de deuil national).

Pas de Bal national

Durant un jour de deuil national, les drapeaux belges sont en berne sur l’ensemble de la Belgique, une minute de silence est observée (elle est prévue à 12h01 et la population belge est invitée à la respecter si elle le souhaite) et les festivités prévues ce jour-là sont annulées. C’est pour cette raison que le Bal national, prévu sur la place du Jeu de Balle à la veille de la fête nationale, ne se tiendra pas ce mardi.

À 12h00 précises, les sirènes des services de secours et d’intervention sonneront, un moment suivi d’une minute de silence. Les drapeaux seront mis en berne.

La journée de mardi sera «un moment pour se recueillir sur le lourd bilan humain mais aussi pour saluer les élans de solidarité et le sentiment d’union dans la population», avait déclaré Alexander De Croo. Il avait alors également mis en avant la possibilité que le bilan définitif des inondations soit le plus catastrophique jamais connu en Belgique. Celui-ci est pour l’instant de 31 morts et de 70 personnes encore portées disparues. D’après Daniel Bacquelaine, bourgmestre de Chaudfontaine, il y aurait même 36 victimes à déplorer.

Une cérémonie officielle sera organisée à Verviers, dès 11h00, à la caserne de sapeurs-pompiers de la zone de secours Vesdre-Hoëgne & Plateau à Verviers. Une ville très fortement touchée par une Vesdre déchaînée où, comme dans d’autres localités d’ailleurs, de nombreuses maisons ont été détruites et où des gens ont tout perdu.

Nos dernières videos