CYCLISME

Trois jours pour voir les coureurs

Trois jours pour voir les coureurs

La course va encore largement visiter nos régions. TRW

L’Ethias Tour de Wallonie va traverser nos régions ce mardi, mais aussi lors de ses deux dernières journées, vendredi et samedi.

Le Tour de France vient de se terminer en apothéose pour les Belges. D’habitude, la fin de la plus célèbre des courses au maillot jaune correspond au lancement du Tour de Wallonie. Mais les deux épreuves par étapes n’ont désormais plus lieu en même temps. Le rendez-vous wallon prend le relais de son grand frère français, ce mardi, et va visiter pendant trois jours nos régions, dès sa journée d’ouverture.

Après le départ en Brabant Wallon, à Genappe, la course arrivera rapidement en province de Namur ce mardi, à Mazy (12 h 51). Le peloton passera ensuite par Temploux (13 h 01), Malonne (13 h 13), Bois-de-Villers (13 h 24), Rivière (13 h 36) avant qu’un premier sprint intermédiaire ne soit prévu à Annevoie (13 h 41). Si des axes étaient encore fermés à la circulation en bord de Meuse ce week-end à cause des inondations, le parcours de la journée d’ouverture du Tour de Wallonie devrait bien être maintenu ce mardi. La course reprendra ensuite de la hauteur pour aller vers Bioul, Ermeton-sur-Biert (13 h 57), Anthée (14 h 10) avant de replonger vers la Meuse et Dinant (14 h 26). De là, les échappés et le peloton iront vers la première côte de la journée, celle de Froidveau (14 h 37). Les fans de bidons iront certainement dans la zone d’Achêne, où un ravitaillement est prévu (14 h 47). Un second sprint intermédiaire est planifié à Ciney (14 h 58), tandis que ceux qui visent le classement de meilleur grimpeur veilleront à être à l’avant à l’approche de la Côte de Vincon. «Cette première étape est plate dans sa première partie, vallonnée dans la Province de Namur avant un circuit local pas très difficile, à Héron, où un sprint massif est attendu», indique l’ancien pro Christophe Brandt, l’organisateur de l’épreuve. Avant d’arriver au circuit local, les Tim Wellens, Alexander Kristoff ou autres Yves Lampaert passeront par Gesves (15 h 21).

Après cette belle entrée en matière ce mardi, l’Ethias Tour de Wallonie reviendra ensuite vendredi et samedi dans la région. Pour ses deux derniers jours de course.

«La quatrième étape entre Neufchâteau et Fleurus passera par la Vallée de la Semois, décrit encore Christophe Brandt. Ce sera à nouveau bien vallonné dans la partie namuroise du parcours. La fin de parcours est moins exigeante, mais il y aura deux montées du Petit-Try avant l’arrivée, qui rappellera le Circuit de Wallonie de jadis, ainsi que le secteur pavés du Trou de la Vigne. Enfin, samedi, la cinquième et dernière étape partira de Dinant. Avec un début de parcours assez vallonné dans la province de Namur avant de redevenir plus plat dans le Hainaut.»

Soit autant d’occasions de voir de près plusieurs stars du vélo. Pour rappel, le régional Sylvain Moniquet ne sera pas dans ce peloton, car il met le cap vers le Tour de l’Ain pour y décrocher une sélection pour le Tour d’Espagne.


Nos dernières videos