Zoom sur le métier de déboucheur

SD Débouchage

Bien qu’il soit la plupart du temps confondu avec le plombier, le déboucheur est bien un professionnel à part entière qui peut avoir comme arme une caméra de prospection et un kit d’hydrocurage.

La confusion entre ces deux métiers vient du fait que le plombier peut intervenir lorsqu’on note certains blocages au niveau des installations hydrauliques et des canalisations. Toutefois, lorsque c’est vraiment sérieux, l’intervention d’un déboucheur professionnel est requise. Il procèdera, d’abord, à une sécurisation des lieux, ensuite à la recherche du problème, enfin, il mettra en œuvre la solution la plus adaptée.

Pour tout savoir sur la profession de déboucheur, nous avons donné la parole à Yannick, un ancien du métier, qui gère toute la partie opérationnelle du service de débouchage à Namur pour le compte de la société SD Débouchage. Il nous a expliqué le métier, ses responsabilités, les compétences requises ainsi que toutes les difficultés rencontrées au quotidien.

 

Quelles sont les tâches et responsabilités d'un déboucheur ?

En tant que déboucheur, il enlève les obstructions de divers types de drains et de tuyaux, tels que les siphons de sol, les éviers, les baignoires, les toilettes, les urinoirs, les chambres de visites et les fosses septiques.

Il utilise généralement des équipements tels que des furets électriques, des jets d'eau haute pression et des caméras pour inspecter les conduites d'évacuation. Les postes plus avancés comportent des responsabilités impliquant un service technique, comme la réparation des égouts et des canalisations souterraines à l'aide de méthodes d'excavation.

D'autres tâches consistent en la réparation de conduites gelées et le dégel à la vapeur. Un déboucheur maintient un environnement de travail sûr en respectant les règles de l'entreprise ainsi que la règlementation locale et nationale.

 

Le maintien d'un environnement de travail sûr

L'aspect le plus important du travail d'un technicien en débouchage de canalisations est de maintenir la sécurité à tous les niveaux et à tout moment. Cela signifie qu'il doit prendre toutes les mesures afin de s'assurer que le débouchage des canalisations n’engendre aucune blessure.

Cela concerne aussi l'entretien du véhicule de débouchage. Il doit être propre à l'intérieur comme à l'extérieur.

Il est également important de veiller à éviter tous types de dégâts lors de chacune des interventions. C’est un métier qui nécessite des compétences très pointues et de prendre en compte tous les risques avant chaque intervention.

 

Comment devenir déboucheur ?

Pour devenir déboucheur professionnel, vous devez avoir une expérience professionnelle préalable en plomberie ou dans le nettoyage de drains. Une expérience que vous pouvez acquérir via une formation ou auprès d'une entreprise de débouchage des canalisations.

Il existe certains diplômes que vous pouvez obtenir en fonction du poste qui vous intéresse. Les postes plus avancés peuvent exiger une à trois années d'expérience. C’est le cas, par exemple, pour les réparations de canalisations.

Certaines sociétés exigent de passer un examen chiropratique afin de s’assurer que vous êtes physiquement apte à accomplir les tâches nécessaires, ainsi qu'un test de dépistage de drogues et une vérification des antécédents.

Parmi les autres compétences, retenons des connaissances approfondies dans les différents types d’installations de tuyauterie, une forte capacité mécanique et le respect des normes d’hygiène et de sécurité.

 

Quel type de travail ?

Le déboucheur nettoie les systèmes d'égouts à l'aide de divers équipements. Le débouchage des canalisations peut avoir lieu dans des habitations, des entreprises ou dans des établissements publics. Si cela semble être un travail difficile, c'est parce que c’est le cas. La difficulté de la tâche est liée au type de bouchon rencontré.

Disposer d’un équipement de pointe permet d’effectuer la plupart des travaux dans un délai raisonnable.

 

Des horaires flexibles

Le métier demande parfois de faire des heures supplémentaires, surtout s'il s'agit d'un problème situé au niveau de canalisations complexes. Ce type de travail demande de temps à autre de travailler après les heures de bureau, le soir et le week-end si nécessaire.

Il est indispensable de finir le travail en temps voulu, d'être ponctuel et de mener sa mission avec précision. Un déboucheur doit également être disponible pour les interventions d’urgence même en période de fête.

 

Qualités personnelles requises

Lors de nos échanges avec SD Débouchage, le responsable a insisté sur trois qualités principales : l'honnêteté, l’envie d’apprendre et le professionnalisme.

En contact direct avec le client, le métier de déboucheur exige également un bon sens de la communication. Des compétences commerciales sont de ce fait nécessaires.

Le respect de normes de qualité et de sécurité est aussi indispensable dans ce métier.

 

Compétences professionnelles

Pour être considéré comme un déboucheur professionnel, certaines entreprises exigent au moins deux ans d'expérience. Maîtriser les dernières technologies de plomberie est un atout indéniable. Les professionnels du débouchage des canalisations doivent généralement utiliser une caméra d'égout haute définition pour évaluer avec précision une obstruction dans les conduites d'eau. Ainsi, l’expérience dans ce domaine peut être déterminante, ainsi qu'une connaissance préalable de l'utilisation d'un jet d'eau monté sur camion.

Un permis de conduire valide est également obligatoire, ainsi qu'un minimum de deux ans d'expérience de conduite.

Autre point essentiel, le déboucheur doit être physiquement capable d'utiliser l'ensemble des équipements. Les problèmes chroniques de dos ou d’autres pathologies spécifiques pourraient nuire à l’exercice du métier.

 

Rémunération

Les salaires peuvent être fixes ou variables selon les heures prestées. Ils sont liés à l’expérience professionnelle, au niveau de rémunération proposé par l’entreprise, à la zone d’intervention, etc.

En cours de carrière, le déboucheur peut évoluer, progresser dans l’entreprise et ainsi augmenter sa rémunération et ses avantages extra-légaux. C’est le cas, par exemple, quand on devient responsable d’équipe ou responsable de secteur. 

Contenu réalisé par notre régie publicitaire