MOTOCYCLISME

Mondiaux d'EnduroGP: Antoine Magain chute… d’une place

Mondiaux d'EnduroGP: Antoine Magain chute… d’une place

En Estonie, Antoine Magain (à droite) a clôturé la cinquième manche du championnat du monde par une troisième place dans sa catégorie. Le lendemain, lors de la 6e manche, une chute l’a empêché de jouer à nouveau le podium. -

Le pilote de Nismes quitte l’Estonie avec un sentiment mitigé. L’entame du week-end fut bonne, mais sa chute dans la manche de ce dimanche l’a éjecté du podium pour un petit point.

À Kuressaare, sur l’île estonienne de Saaremaa, Antoine Magain avait parfaitement débuté le troisième week-end des Mondiaux d’EnduroGP. Cinquième du scratch, il s’est couché vendredi soir avec le 2e chrono de sa catégorie (E1) après la super test. «C’est pourtant un exercice que je n’affectionne pas particulièrement, concède Antoine. Le résultat du vendredi était donc d’autant plus appréciable. Dans l’ensemble, la journée du samedi s’est bien déroulée. Seule une spéciale m’a posé des soucis. C’était une grande enduro dans le sable, une surface sur laquelle je n’ai pas l’habitude de rouler, et j’ai un peu subi dans cette spéciale. Au final, je finis samedi 3e en E1 et 9e au scratch.» Ce dimanche, le Nismois a démarré la 6e manche du championnat du monde par un premier tour moyen et un deuxième dans le rythme. «La journée d'aujourd'hui n’avait pas trop mal commencé. Puis je me suis pris une belle chute. C’est ma tête qui a tapé et j’ai été bien secoué sur le coup, explique l’officiel Sherco. J’ai perdu beaucoup de temps et, alors qu’il ne me restait que trois spéciales, j’ai eu du mal à me remettre dedans.»

«Récupérer ma troisième place»

En terminant dimanche soir 6e de sa catégorie (16e du scratch), Antoine a été relayé au quatrième rang du classement général en E1. «Cette chute, c’est dommage. Le positif, c’est que je ne suis pas blessé… même si je ne suis évidemment pas content de moi. Je suis passé 4e et je vais tout faire pour récupérer ma 3e place le week-end prochain en Suède. J'ai perdu de gros points et me voilà 10e toutes catégories. En début de saison, j’espérais me rapprocher du top 5. Ça va peut-être être difficile mais l’objectif numéro 1, ça reste le podium dans ma catégorie», poursuit celui qui est l’actuel leader du championnat de Belgique d’enduro après ses deux victoires à Lierneux et Épernay. «La Belgique, ça reste compliqué pour moi parce que j’ai un peu le statut de favori et les autres pilotes veulent essayer de me battre. C’est sans doute la dernière fois que je participe à l’entièreté du championnat de Belgique et j’ai donc à cœur de décrocher un dernier titre.»

Sur la Chinelle début août?

Sur ses terres, Antoine Magain pourrait-il également rouler sur la Chinelle cette année? «En début d’année, c’était une chose acquise que Sherco y alignerait des pilotes. Mais, sur cette version désormais raccourcie, je ne sais pas encore quelle sera la décision de l’usine. Si cela ne tenait qu’à moi, je serais bien sûr au départ de la Chinelle. C’est quelque chose de sacré. C’est à côté de chez moi. C’est une épreuve que mon papa a gagnée 6 fois, et que j’ai enfin gagnée en 2019. J’espère vraiment y être cette année, même si ce n’est pas une “vraie” Chinelle.»

Nos dernières videos