WAVRE

Un spectacle désolant une fois que la Dyle s’est retirée

La Dyle est retournée dans son lit et l’heure est au nettoyage à Wavre comme partout.

À Wavre, c’était la gueule de bois samedi matin. Certes, la Dyle est retournée dans son lit mais les dégâts qu’elle a occasionnés sont énormes à Wavre comme dans tous les villages qu’elle traverse.

Samedi après-midi, le ministre Christophe Collignon a pu s’en rendre compte quand il est arrivé à Wavre où il a rencontré les autorités ainsi qu’un représentant de chaque «discipline» concernée par les inondations (pompiers, police, CPAS, administration, Province,…).

«L’objectif de cette visite est de faire un premier bilan quant à la gestion de la crise dans un but d’amélioration, explique-t-on du côté de la Ville. Il a également tenu à aller à la rencontre des sinistrés pour leur apporter son soutien et prendre la mesure de ce que nous avons vécu.»

Samedi matin, les Wavriens ont donc sorti torchons et raclettes pour entamer le grand nettoyage et ont pu compter sur un énorme élan de solidarité avec des gens venus de partout pour donner un coup de main.

« De mon côté, j’ai pu retourner dans mon établissement vendredi en fin d’après-midi, raconte Christophe Brulard, le patron du Golden. J’ai lancé un appel et j’ai eu tout de suite une bonne dizaine de personnes qui sont venues nettoyer. Finalement, je ne m’en sors pas trop mal car seule la partie basse du local a été touchée mais voilà, le parquet est quand même complètement foutu et j’ai aussi eu du matériel qui a été touché.»

Christophe a pu néanmoins ouvrir samedi, ce qui n’est pas le cas de bon nombre de commerçants.

Tôt samedi matin, les ouvriers communaux de la Ville étaient aussi à l’œuvre pour dégager les rues et se mettre au service de la population.

Pas une journée «grosses poubelles»

L’accès au centre-ville est resté malgré tout très compliqué tout le week-end vu que bon nombre de rues sont restées fermées. Ce sont en effet des tonnes de déchets en tout genre qu’il faut évacuer.

Des conteneurs ont ainsi été mis à la disposition des sinistrés à Limal et à Wavre. Et malheureusement certains en ont profité pour se débarrasser de leurs déchets. La Ville a dû faire un rappel à l’ordre.

«Le ramassage des encombrants des personnes sinistrées n’est pas une journée «grosses poubelles». Apparemment certains en profitent pour sortir ou mettre dans les containers des déchets n’ayant rien à voir avec les inondations. En ce compris dans des rues ayant été épargnées par la catastrophe… Merci de faire preuve de civisme et de respect vis-à-vis des personnes qui travaillent sans relâche depuis 3 jours.»


Nos dernières videos