MOBILITÉ

Inondation: des tronçons autoroutiers toujours fermés, la reprise du trafic ferroviaire sera progressive jusqu’au 30 août

Inondation: des tronçons autoroutiers toujours fermés, la reprise du trafic ferroviaire sera progressive jusqu’au 30 août

Les travaux de remise en l’état du rail, ici près de Rochefort où un train sans voyageur avait déraillé, vont durer. AFP

Les intempéries n’ont pas fini de perturber le trafic routier et ferroviaire.

Sur les routes

De nombreux tronçons routiers et autoroutiers étaient toujours fermés à la circulation ce vendredi après-midi en raison des inondations, signalaient en début de soirée le Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures et la Sofico. C’est surtout la province de Liège qui a été touchée.

Dans toutes les provinces wallonnes, des tronçons routiers ont été fermés à la circulation en raison des inondations. Si des inspections ont déjà pu être entamées sur certaines zones redevenues sèches, il est par contre toujours nécessaire d’attendre que l’eau se retire à de nombreux endroits pour pouvoir dresser des bilans plus précis et intervenir. En fonction des types de dégâts constatés, les bilans et interventions de remise en service pourront prendre un certain temps, préviennent le SPW MI et la Sofico.

La province de Liège est particulièrement touchée. La liaison E25-E40/A602 est toujours fermée dans les deux sens. Le niveau de l’eau doit en effet avoir suffisamment diminué pour que l’eau soit pompée des tunnels inondés (Kinkempois et Grosses-Battes) et qu’un état des lieux puisse ensuite être dressé. Plusieurs autres tronçons, accès ou sorties sur l’E25 sont fermés, notamment à Wandre en direction de Liège, à Tilff en venant de Bastogne, à Embourg ou Ensival.

Plusieurs autres zones sont totalement à éviter: Trooz, Remouchamps, Esneux, Aywaille, Jalhay, Pepinster, Liège (quai de Rome vers Avroy, quai de l’Ourthe vers La Boverie), Houffalize, Chênée ou Angleur. Sont également concernés les centres de Spa et Theux, Chaudfontaine, Verviers, Modave et Tilff

Il est recommandé d’éviter la province de Liège à cause la fermeture de la liaison E25-E40/A602 par le tunnel de Cointe. Pour les usagers en transit venant de Luxembourg vers Liège, il est demandé de continuer sur l’E411 vers Namur, pour reprendre la direction Liège sur l’E42 via l’échangeur de Daussoulx. Ceux en provenance de l’Allemagne et des Pays-Bas qui veulent rejoindre le Luxembourg doivent continuer sur la E42 en direction de Namur et reprendre la direction de Luxembourg.

En province de Luxembourg, le SPW MI et la Sofico citent des axes routiers à Virton, entre Hotton et Rendeux et à Bomal.

En province de Namur, Nismes, Villers-sur-Lesse, Houyet, Houx, Gelbressée et Marche-les-Dames sont notamment des zones à éviter.

Enfin, dans le Brabant wallon et le Hainaut, le SPW MI et la Sofico évoquent le cas du centre-ville de Wavre, de Court-Saint-Etienne et d’Acoz, près de Gerpinnes.

 

En ce qui concerne les voies navigables, les seuils de débit interdisant la navigation ont été atteints sur la Sambre, la Haute Meuse, la Meuse moyenne et la Basse Meuse. La Traversée de Tournai sur le Haut Escaut est également fermée en raison du dépassement du débit maximum d’autorisation. Le canal Albert est également fermé en raison des variations importantes du niveau de l’eau ne permettant plus de garantir les tirants d’air (passage sous les ponts).

Tout au long de la période, les barrages réservoirs gérés par le SPW Mobilité et Infrastructures ont été et sont restés fonctionnels, insiste-t-on.

 

L’ensemble des équipes sont actuellement mobilisées avec l’objectif de tout mettre en œuvre pour que les axes (auto)routiers et les voies navigables actuellement inaccessibles soient rouverts le plus rapidement possible, concluent le SPW MI et la Sofico.

Sur le rail

Infrabel et la SNCB ont mis en place un plan de remise en service du trafic ferroviaire, ligne par ligne, après les fortes intempéries qui ont touché la Belgique et particulièrement la Wallonie, signalent les deux entreprises ferroviaires ce vendredi soir. Le trafic reprendra ainsi progressivement sur les lignes touchées entre le 19 juillet et le 30 août prochains. Les trains rouleront à vitesse limitée à certains endroits. Là où le trafic ferroviaire ne peut pas encore reprendre, des bus de remplacement seront mis en circulation, dans la mesure du possible.

Depuis jeudi matin, les trains ont été supprimés sur plusieurs lignes en Wallonie afin de garantir la sécurité des voyageurs et des cheminots. Après une inspection complète du réseau effectuée ces deux derniers jours et nuits en vue d’évaluer les dégâts, Infrabel et la SNCB mettent désormais en place un plan de relance progressif du trafic ferroviaire. En outre, sur chaque ligne, une fois les travaux effectués, des trains de reconnaissance, sans voyageurs à bord, rouleront avant la remise en service afin de s’assurer de la sécurité de l’infrastructure.

Ce plan de reprise du trafic prévoit une remise en service progressive des lignes entre le 19 juillet et le 30 août prochains, selon les régions. Les trains rouleront à vitesse limitée à certains endroits.

La seule ligne à grande vitesse qui n’était plus praticable, entre Liège et la frontière allemande, a été remise en service en début d’après-midi, signalent encore les deux entreprises ferroviaires.

Le plan de transport alternatif qui sera proposé pour les prochaines semaines tiendra compte de la disponibilité de l’infrastructure. Là où le trafic ferroviaire ne peut pas encore reprendre, des bus de remplacement seront mis en circulation, dans la mesure du possible.

La SNCB invite les voyageurs à se rendre sur son site internet, qui sera mis à jour régulièrement.

Nos dernières videos