INTEMPÉRIES

Inondations: La situation en Hainaut est «gérable», selon les instances provinciales

Inondations: La situation en Hainaut est «gérable», selon les instances provinciales

Il BELGA / LAURENT CAVENATTI

La situation des intempéries en Hainaut est «gérable», ont indiqué vendredi matin les instances provinciales.

La phase fédérale a été enclenchée dans la province jeudi à 14h30 pour gérer la situation causée par les intempéries. Cinq cours d’eau en Hainaut étaient sous étroite surveillance en raison d’un risque de crue: l’Eau d’Heure, l’Eau Blanche, la Haute Sambre et ses affluents, la Basse Sambre et ses affluents, la Senne et le Canal de Charleroi-Bruxelles.

Le plan communal d’urgence a été activé jeudi en fin de journée dans l’entité de Braine-le-Comte où plusieurs voiries, envahies par les eaux à cause de la saturation des égouttages, ont dû être fermées. Vendredi, les instances provinciales ont annoncé que la Haine était elle aussi sous surveillance dans le centre du Hainaut mais que la situation était «gérable».

La zone de secours Hainaut-Est, qui couvre la région du grand Charleroi et le sud du Hainaut, a été la plus sollicitée des trois zones de secours hainuyères. De nombreux pompages étaient effectués, ainsi que des évacuations de riverains, notamment, à Châtelet, Bouffioulx, Fleurus, Gerpinnes ou encore Aiseau.

Les instances provinciales ont précisé que la zone de secours Wallonie Picarde n’était pas impactée par la situation. Dans la région montoise, plusieurs cours d’eau ont débordé, notamment le By, la Trouille, l’Aubrecheuil. Les villages et communes de Quévy, Givry, Cuesmes, Saint-Symphorien, Harmignies, Havré, Ciply ou encore Hyon ont été touchés. «Il s’agit essentiellement d’eau dans les sous-sols des maisons proches de cours d’eau», ont indiqué les pompiers de Mons. «Il faut toutefois attendre que les eaux descendent avant d’intervenir. Des sacs de sable sont placés en attendant pour contenir les eaux avant de pouvoir pomper».

Les autorités montoises ont indiqué vendredi à la mi-journée que la situation était sous contrôle. «La Trouille n’est pas sortie de son lit mais reste toujours sous haute surveillance. A Harmignies, où la situation est la plus problématique, le niveau d’eau descend très lentement,» a indiqué la ville de Mons dans un communiqué.

Les équipes communales se tiennent prêtes à intervenir afin de procéder, entre autres, au nettoyage des rues, dès que le décrue sera suffisante. Les incidents dus aux intempéries dans la région montoise n’ont provoqué aucun souci de distribution d’eau ou d’électricité.


Nos dernières videos