INTEMPÉRIES

Inondations: des dizaines de secouristes et bénévoles de la Croix-Rouge sont à l’œuvre

Inondations: des dizaines de secouristes et bénévoles de la Croix-Rouge sont à l’œuvre

Image d’illustration BELGA

L’ensemble des centres de la Croix-Rouge et des dizaines de secouristes et bénévoles sont mobilisés depuis mercredi pour faire face aux fortes intempéries qui touchent actuellement la Wallonie, a annoncé l’organisation dans un communiqué.

Les cinq centres de secours de la province de Liège ont travaillé toute la nuit de mercredi à jeudi, tout comme ceux de la province de Namur. Le centre de secours du Hainaut, province relativement épargnée par les inondations, a envoyé des renforts en matinée avec un véhicule de première urgence et une ambulance.

Les équipes logistiques sont également sur le pied de guerre. Rappelées à trois reprises durant la nuit de mercredi à jeudi, elles ont fourni des milliers de bouteilles d’eau, un millier de couvertures et 300 lits de camp. De son côté, le service d’intervention psychosociale urgente est également disponible en cas de besoin.

Plusieurs centres d’accueil sont également aménagés un peu partout dans les zones touchées. Les bénévoles de la Croix-Rouge d’Aywaille, par exemple, organisent deux centres d’accueil, l’un dans l’internat d’une école de la localité et l’autre à Remouchamps. «Ces deux centres d’accueil hébergent déjà une trentaine de personnes et ce n’est hélas pas fini», a réagi la responsable de la maison Croix-Rouge de cette région.

Cependant, les inondations n’ont pas non plus épargné les bâtiments de la Croix-Rouge elle-même, impactant le travail des collaborateurs de l’association. Les succursales de Chaudfontaine, d’Esneux, de Trooz et de Sprimont sont ainsi sous eaux, et les routes sont le plus souvent inaccessibles pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts. «Il est probable que l’épicerie sociale de Vaux-Sous-Chevremont soit noyée, tout comme notre vestiboutique», a expliqué le président de la Croix-Rouge de Chaudfontaine. Même constat à Esneux, où le local de distribution alimentaire, qui contient plusieurs congélateurs et les stocks de vivres aidant en moyenne 250 personnes, est inondé.

Face à l’étendue de la catastrophe, «les secouristes bruxellois se proposent également de venir aider, parce que les troupes s’épuisent sur place» a renseigné Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge Belgique, avant de préciser que les 17 centres francophones resteront en état d’alerte en fin de journée jeudi, toute la nuit et vendredi s’il le faut encore.

Nos dernières videos