INTEMPÉRIES

La pluie submerge la Belgique: bilan des inondations ce 15 juillet 2021

La pluie submerge la Belgique: bilan des inondations ce 15 juillet 2021

Verviers est l’une des communes les plus touchées par les intempéries. BELGA

La Belgique affronte une nouvelle journée d’intempéries, ce jeudi, et continue d’être copieusement arrosée. Nos articles et le récit d’une nouvelle journée d’inondations sous une pluie battante.

 

 

Au moins onze décès à la suite des inondations en Belgique

 

On a appris ce matin qu’un homme d’une vingtaine d’années est décédé ce jeudi dans les inondations à Eupen.

Le gouverneur ff de la province de Liège a confirmé ce décès ainsi qu’un autre survenu dans la commune d’Aywaille. Il s’agit d’un quinquagénaire qui s’est noyé dans sa cave du côté de la rue Bignoul.

En plus de la victime eupenoise, quatre corps sans vie ont été retrouvés dans l’arrondissement de Verviers. La protection civile est en charge de l’identification des victimes.

Par ailleurs, on apprenait mercredi soir qu’une jeune fille de 15 ans serait tombée dans l’Ourthe en fin de journée, du côté de Marcourt, dans la commune de Rendeux. On est toujours sans nouvelle de l’adolescente.

Jeudi, une personne est décédée au Domaine de Roly, un parc résidentiel boisé dans l’entité de Philippeville. La personne s’est noyée après avoir été emportée par le courant.

En fin de soirée, jeudi, deux corps sans vie ont également été retrouvés à Chaudfontaine.

 

LE RÉCAPITULATIF DES ARTICLES (mise à jour: 23h09)

 

Les inondations en Belgique

 

La pluie détrempe à nouveau une Belgique qui déplore déjà de nombreux dégâts à la suite des intempéries de mercredi. Et ce n’est malheureusement pas fini.

L’alerte météorologique aux fortes pluies se poursuit mais va progressivement s’éteindre ce jeudi. On était encore en alerte orange ce matin dans 4 provinces wallonnes et à Bruxelles. Ça repassera en jaune partout dans l’après-midi. Le vert et l’accalmie ne sont attendus que demain.

De nombreux cours d’eau sont en pré-alerte ou en alerte de crue. La hausse des niveaux d’eau se poursuit. L’Ourthe va connaître sa plus importante crue depuis les années 90. La Meuse menace aussi. Namur, Andenne, Huy, Amay, Seraing et Liège vont connaître la plus importante crue depuis 30 ans. La Wallonie a carrément perdu le contact avec la Vesdre, car le réseau de stations d’observation de niveau a été fortement endommagé.

 

 

Face à la gravité de la situation,le gouvernement wallon a décidé de dégager des moyens financiers d’urgence afin de venir en aide aux populations affectées. Un droit passerelle et une dispense de cotisations sociales pour les indépendants inondés sont prévus.

De son côté, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a déclenchéla phase fédérale d’urgence face aux inondations. Concrètement, la phase fédérale permet une gestion de la crise à partir de ce niveau de pouvoir.

Le roi Philippe s’est rendu à Chaudfontaine, l’une des communes les plus touchées par les intempéries, afin d’apporter son soutien à la population locale.

La pluie submerge la Belgique: bilan des inondations ce 15 juillet 2021
BELGA
Niveau mobilité, c’est la catastrophe. N4 fermée, E42 inondée, tunnel de Kinkempois sous eau… Infrabel a carrément mis le réseau ferroviaire à l’arrêt dans le sud du pays.

La distribution d’eau a été impactée dans certaines régions, avec de l’eau brunâtre ou des coupures du réseau.

La distribution du courrier est également perturbéeà plusieurs endroits du pays. Les lettres ne seront pas distribuées, mais tous les autres services tels que la distribution de journaux, de colis et de faire-part de décès sont assurés.

La France a annoncé avoir envoyé de l’aide à la Belgique, 40 sapeurs-sauveteurs arrivent à Liège. L’Italie et l’Autriche ont également offert des équipes de sauvetage.

D’où provient la pluie et pourquoi tombe-t-elle justement ici? Nos explications.

Pour Jean-Pascal van Ypersele, ex-vice-président du GIEC et professeur de climatologie à l’UCLouvain, le réchauffement climatique joue un rôle important dans l’épisode que nous connaissons. «L’effet de serre accentuera les deux extrêmes hydrologiques. C’est-à-dire qu’il y aura plus d’épisodes de pluies extrêmement abondantes et plus de sécheresses prolongées» (vidéo).

Pascal Mormal, météorologue à l’IRM, revient aussi sur «l’étendue spatiale du phénomène qui est exceptionnelle». Même si, nuance-t-il, il ne s’agit pas d’un record en Belgique au niveau des quantités de précipitations.

Pour ce qui est des crues et décrues, à quoi faut-il s’attendre dans les prochaines heures? Voici un aperçu de ce qui vous attend en Wallonie.

Les pluies importantes annoncées ont poussé les autorités à tenter de s’organiser. Voici comment les communes se préparent à faire face à des inondations (vidéo).

Si vous habitez une zone menacée, voici quelques conseils de prudence en cas d’inondation. Et si vous avez été victime d’une inondation, voici les démarches à entreprendre.

La météo a aussi des conséquences moins attendues, avec le report du Comité de concertation prévu ce vendredi 16 juillet 2021.

 

Les inondations en province de Liège

 

La province de Liège s’attend à une nouvelle journée cauchemardesque. «On est dans la phase aiguë, même l’armée a du mal à intervenir», explique le ministre wallon des Pouvoirs locaux Christophe Collignon.

«Il vous est demandé de privilégier ce jeudi le télétravail», selon la gouverneur ff, qui invite aussi à éviter tout déplacement inutile.

La police de Liège ne dit pas autre chose: le tunnel de Cointe est fermé dans les deux sens entre Embourg et le Val Benoît, la rue de Tilff est complètement inondée et Chênée est inaccessible.

Les commerçants liégeois sont invités à fermer et à laisser le personnel rentrer chez eux.

Chaudfontaine recherche des bateaux de type zodiac pour évacuer les victimes des inondations.

Les services de secours vous en conjurent: ne mettez pas de drap blanc à la fenêtre si votre évacuation est organisée ou si vous êtes en sécurité. Cela afin de faciliter leur travail.

Les consultations au Brull sont suspendues ce jeudi, a indiqué le CHU de Liège.

En début d’après-midi, le niveau de l’eau ne cesse de monter. Liège demande aux riverains de la Meuse d’évacuer la ville et tous les promeneurs doivent quitter la Cité.

Plus de 1.000 Liégeois accueillis au centre de crise de Grivegnée, la situation dans les quartiers du centre-ville liégeois était stable à 21h.

Alors que les quartiers autour de la Meuse sont en cours d’évacuation à Liège,une grue menace de s’effondrer sur une ligne à haute tensionqui alimente notamment des stations de pompage.

Les intempéries ontdérangé le réseau d’électricité et de gazen province de Liège. Des perturbations d’une ampleur sans précédent frappent de nombreuses communes, ce jeudi.

Bonne nouvelle toutefois à Liège, où un convoi de 103 pompiers et 26 bateaux a quitté l’Autriche pour secourir les sinistrés liégeois.

 

À Hamoir, on est coupé du monde. La commune est quasi inaccessible par la route. Plusieurs habitants ont été évacués mais le centre d’accueil a lui-même dû être… évacué.

 

Du côté de Herstal, la Ville ordonne la fermeture des commerces et entreprisesen bordure du canal Albert.

 

Suite aux inondations, la Ville de Huy fait le point de la situation sur son territoire: 9 rues bloquées à la circulation, crèche et cimetières fermés, accès à l’hôpital limité, mise à disposition du hall sportif… Les mesures prises sont exceptionnelles.

 

À Pepinster, une dizaine de maisons situées le long de la Vesdre se sont effondrées. «Le courant et le flux sont tellement puissants qu’une dizaine de maisons ont été déstabilisées à leur base et viennent de céder», explique le bourgmestre Philippe Godin.

 

Toujours à Pepinster, Une barque des services de secours a chaviré. Cinq pompiers et trois rescapés se trouvaient «à bord de l’embarcation lorsque celle-ci s’est retournée». Trois personnes portées disparues

 

Après Limbourg, Theux, Spa et Pepinster qui ont fortement souffert hier, ce jeudi matin c’est Verviers qui s’est aussi réveillée inondée. Les visions apocalyptiques sont toujours bel et bien là. Les images sur les réseaux sociaux sont terribles.

 

Les lieux les plus critiques à Marchin sont la chaussée des Forges et le chemin des Gueuses où des éboulements ont imposé une fermeture complète.

 

Après le Condroz, c’est la Hesbaye qui trinque également ce jeudi. Le niveau d’eau sur le Geer et la Mehaigne inquiète.

 

Toute l’entité de Hannut est privée d’eau potable. Un camion-citerne d’eau va être installé devant l’administration.

 

Une belle histoire malgré tout, celle de ce sauvetage d’une dame coincée dans son habitation à Verviers. Un couvre-feu a été déclaré entre 21h00 jeudi et 06h00 vendredi afin d’éviter les pillages. En effet, de nombreux pillards ont investi le centre-ville jeudi pour dévaliser certains magasins

 

Le niveau de la Vesdre reste haut ce jeudi soir, mais le centre de Verviers a été libéré des eaux dans l’après-midi. Laissant place à des scènes indescriptibles.

 

Les inondations occasionnent d’importantsdégâts au circuit de Spa-Francorchamps. La piste n’a toutefois pas été impactée.

 

La pluie submerge la Belgique: bilan des inondations ce 15 juillet 2021
Limbourg et Polleur ont été particulièrement touchées. EdA LABEYE Philippe

 

 

 

Les inondations en province de Namur

 

 

 

Les pompiers ont été sur la brèche toute la nuit dans la province. Les régions d’Andenne, avec la vallée du Samsom et du Strouvia qui sont sortis de leur lit, et d’Eghezée, avec la Mehaigne, sont les plus touchées. Le plan d’urgence communal a été déclenché à Andenne.

 

Face à la dégradation des conditions climatiques, le gouverneur de la province de Namur lance un appel à la population. «Restez chez vous, à l’étage si c’est possible.»

 

À Éghezée, on redoute les prochaines heures. «À 6 heures du matin, il y avait cinq centimètres d’eau dans le garage. Et une petite heure, il y en avait cinquante», constate une famille.

 

Situation particulièrement critique aussi à Dinant, qui pourrait prendre des mesures d’évacuation. Plusieurs quartiers sont submergés. À Bouvignes, la tour Sainte-Barbe s’est effondrée. À Leffe, la situation est «terrible». Les maisons du numéro 300 au numéro 650 sont sous eau.

 

 

Le site des grottes de Goyet, l’école, la scierie à Faulx-Les Tombes et ses voisins sont noyés. À Mozet, des personnes ont dû être évacuées par les toits.

 

Le village de Jemelle est totalement sous l’eau. La Lhomme est sortie de son lit cette nuit. Les habitants ont été évacués. Le cours d’eau a également débordé à Rochefort: «Du jamais vu en 70 ans».

 

Au total dans la province de Namur, ce sont finalement 70 camps de jeunesse qui ont été évacués. Les communes du sud sont plus touchées.

 

Des terrains sportifs sont devenus piscines, notamment dans la région de Rochefort.

 

Toujours dans la même zone, un train a déraillé à Rochefort-Jemelle. Aucun voyageur n’était à bord.

 

La pluie n’empêche pas de manquer… d’eau. À Yves-Gomezée, une conduite d’eau a été emportée par la force du courant. Plusieurs rues se retrouvent sans eau potable.

 

La vallée du Viroinvit aussi des inondations importantes, mais dont les dégâts restent relativement limités.

 

Le centre d’Yvoir s’est retrouvé complètement sous eau ce jeudi. Le Bocq étant sorti de son lit.

 

 

Les inondations en province de Luxembourg

 

 

 

On est toujours sans nouvelle d’une jeune fille de 15 ans qui serait tombée dans l’Ourthe en fin de journée, du côté de Marcourt (Rendeux). Le cours d’eau va d’ailleurs connaître sa plus importante crue depuis les années 90.

 

À Hotton, l’Ourthe est déjà sortie de son lit durant la nuit. «Nous avons vécu une véritable nuit d’apocalypse», indique le bourgmestre Jacques Chaplier.

 

À Bomal, où l’Aisne devenue torrentielle a envahi les rues du village, «l’eau est montée d’un mètre en une heure et demie», témoigne un habitant.

 

Dans la commune de Nassogne, les villages de Masbourg et Forrières ont particulièrement été touchés par les montées des eaux de la Masblette et de la Lhomme. Deux personnes âgées ont dû être évacuées hier soir à Masbourg.

 

Les fortes pluies ont provoqué des inondations dans la nouvelle maison de repos et de soins «Les Oliviers» de Saint-Mard (Virton). L’eau s’est retirée mais il reste à présent un important travail de nettoyage à réaliser.

 

Dans la commune de Vielsalm, c’est « la même catastrophe qu’en 2018 », quand la commune avait déjà subi de nombreux dégâts, laissant certaines personnes dans le plus grand désarroi.

 

Comme à Liège et Namur, le gouverneur de la province luxembourgeoise recommande de rester chez soi. «Nous demandons avec insistance à la population de ne pas se déplacer», précise-t-il. Il a ajouté lors d’un point à 13h que 104 opérations de sauvetage sont en cours.

 

Jeudi soir, au moment de faire le bilan, près de la moitié de la province était en zone inondée. 800 personnes ont été évacuées.

 

La pluie submerge la Belgique: bilan des inondations ce 15 juillet 2021
Les inondations paralysent la commune de Vielsalm comme ici, dans le village de Grand-Halleux. EdA

 

 

 

Les inondations en province du Brabant wallon

 

 

 

Les pompiers du Brabant wallon ont effectué une centaine d’interventions dues aux intempéries dans la nuit de mercredi à jeudi. Les appels continuaient d’affluer jeudi matin, a-t-on appris auprès de la zone de secours.

 

À Beauvechain, plusieurs voiries sont à nouveaux sous eau et un talus s’est effondré rue de Beauvechain.

 

Dans certaines rues de Mont-Saint-Guibert, on a de l’eau jusqu’aux fenêtres. «Le centre est inaccessible en voiture, Corbais est fermé. Il y a pas mal de points noirs. La catastrophe», commente Marie-Céline Chenoy, première échevine.

 

À Chastre comme à Walhain, c’est du jamais vu. «Toutes les rivières débordent. Toutes. Sans exception», déclare Thierry Champagne, le bourgmestre de Chastre.

 

À Wavre, la ferme de Louvranges et ses 40 habitants sont sous eau. Walibi a également été contraint de fermer.

 

Dans la commune voisine de Grez-Doiceau, le centre a été fermé suite aux inondations. Archennes et Nethen également. La chaussée de Jodoigne est fermée à la circulation.

 

Il n’est plus non plus possible de traverser Villers-la-Ville. La RN 275 est fermée.

 

En début d’après-midi, on a appris que la province déclenchait la phase provinciale du plan d’urgence.

 

Une habitante de Lathuy (Jodoigne) en est à la sixième montée des eaux depuis le 18 juin. «On monte encore les murs de sacs de sable autour de la maison. On rebarricade la maison avec des plaques d’aluminium et des joints de silicone», nous explique-t-elle.

 

Autre témoignage dramatique, celui d’un habitant de Tourinnes, déjà inondé avant de partir en vacances le 30 juin et qui revient en pleine inondation.

 

À Court-Saint-Étienne,une cinquantaine d’habitants ont dû être évacués. Ils ont trouvé refuge dans le club de football. Le centre de vaccination a dû fermer ses portes.

 

Du côté de Wavre, leniveau de la Dyle n’a jamais été aussi haut. Il a atteint les 2,81 mètres.

 

 

Les inondations en province de Hainaut

 

 

 

La situation est stabilisée dans la Botte du Hainaut, mais l’Eau Blanche menace. La caserne des pompiers, près du circuit de Chimay, était inondée.

 

Belle solidarité dans cet épisode pluvieux: vu la situation dramatique en province de Liège, la zone de secours de Wallonie picarde a proposé son aide aux pompiers Liégeois.

 

L’eau monte à Braine-le-Comte. Plusieurs voiries ont été fermées à la circulation, le réseau d’égouttage arrivant à saturation

 

Jusqu’à présent, la région de Mons-Borinage était épargnée par les inondations. Ce jeudi, elle ne l’est plus. Dans la commune de Quévy, le village de Givry a été touchécet après-midi. La Trouille est sortie de son lit et le quartier de l’église Saint-Martin, qui borde le cours d’eau, a été fortement touché

 

Jeudi soir, cinq cours d’eau étaient encore sous étroite surveillanceen province de Hainaut.

 

 

 

Les inondations à Bruxelles

 

 

 

La situation est moins dramatique à Bruxelles, même si certains tunnels ont été fermés dans la capitale. Les pompiers encouragent les usagers de la route à respecter la signalisation et à ne pas pénétrer dans les tunnels fermés.

 

La situation des cours d’eau reste jusqu’à présentsous contrôle à Bruxelles, a indiqué jeudi en fin de journée, le ministre de l’Environnement et de la Transition climatique, Alain Maron.

 

Nos dernières videos