INTEMPÉRIES

Onze décès et quatre disparitions causés par les pluies diluviennes

Onze décès et quatre disparitions causés par les pluies diluviennes

BELGA / FRANCOISE PEIFFER

D’importantes précipitations continuaient de s’abattre sur la Belgique jeudi, inondant voiries et habitations. Les pluies diluviennes ont fait onze morts et quatre disparus ainsi que des dégâts considérables.

Les provinces de Liège, de Namur et du Brabant wallon sont presque totalement en alerte de crue. La province du Luxembourg est également fortement touchée, tout comme les provinces du Brabant flamand, de Limbourg et d’Anvers dans le nord du pays.

La situation est particulièrement dramatique en province de Liège. La gouverneure faisant fonction, Catherine Delcourt, et les autorités de la Ville de Liège ont demandé jeudi après-midi aux citoyens d’évacuer le territoire de la ville de Liège, alors que la Meuse menaçait de déborder. Les zones concernées par les conseils d’évacuation sur Liège étaient les quartiers de Coronmeuse, Saint-Léonard, Outremeuse et le centre-ville. La crainte se situe principalement au niveau du pont-barrage de l’Île Monsin, actuellement en réparation. La phase provinciale de gestion de crise avait déjà été enclenchée mercredi sur l’entièreté du territoire.

Un quinquagénaire s’est noyé dans sa cave à Aywaille, un deuxième décès a été rapporté du côté d’Eupen. Cinq personnes sont également mortes dans les inondations à Verviers et une à Pepinster, où un pont et une dizaine de maisons se sont effondrés. Dans la soirée, un quinquagénaire est décédé à Philippeville, alors qu’il tentait de retirer des branches qui obstruaient une canalisation. Deux corps sans vie retrouvés sur la commune de Chaudfontaine en fin de soirée.

Quatre personnes sont également portées disparues, dont une adolescente de 15 ans emportée par les flots de l’Ourthe à Rendeux, dans la province de Luxembourg. Les trois autres sont introuvables depuis que le canot de sauvetage dans lequel elles se trouvaient, lors d’une opération de sauvetage menée à Pepinster, a chaviré.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a activé le mécanisme de protection civile de l’Union européenne pour faire face aux dégâts provoqués par les intempéries dans l’est du pays. Dans la foulée de cette annonce, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé envoyer en province de Liège 40 sapeurs-sauveteurs d’une unité de l’armée française, ainsi qu’un hélicoptère et un équipage de recherche aquatique.

Le gouvernement wallon a de son côté décidé de dégager des moyens financiers d’urgence afin de venir en aide aux populations affectées par les crues meurtrières, lesquelles seront reconnues comme calamité naturelles selon Elio Di Rupo.

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont quant à eux rendus à Chaudfontaineen fin d’après-midi, la cité calidifontaine ayant été particulièrement touchée par les inondations. Ils y ont rencontré des personnes sinistrées et rendu hommage aux services de secours.

Les seuils d’alerte de crue sont atteints pour de nombreux cours d’eau en Wallonie. Lors du dernier bilan publié vers 19h00, les risques de crue et débordements concernaient principalement les rivières de l’Eau d’Heure, l’Eau blanche et l’Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l’Ourthe, l’Amblève, la Vesdre, le Viroin, la Dyle, la Senne, le Canal Bruxelles-Charleroi, la Chiers, la Mehaigne, la Basse et la Haute Meuse et leurs affluents.

Dès 07h00, le réseau ferroviaire a été mis à l’arrêt en Wallonie. Peu auparavant, un train ne transportant aucun voyageur avait déraillé à l’entrée de la gare de Rochefort-Jemelle. Seuls quelques trains circulent encore, mais la SNCB déconseille fortement les voyages en train dans le sud du pays et demande aux voyageurs de ne pas se rendre en gare dans les provinces de Namur, Luxembourg et Liège. La gare de Liège-Guillemins et les autres gares de la Cité ardente sont fermées depuis l’après-midi.

Les intempéries ont dérangé le réseau d’électricité et de gaz, affecté la distribution d’eau sur les réseaux SWDE et CILE, et causé des perturbations sur les réseaux téléphoniques en province de Liège. La distribution du courrier dans divers endroits du pays a également été perturbée jeudi.

Des scènes de désolation ont également été signalées en Flandre, principalement dans le Brabant flamand, le Limbourg et la partie orientale d’Anvers, où des inondations «critiques» ne sont pas à exclure.

Des militaires ont été mobilisés jeudi pour des opérations d’appui dans les provinces de Liège, de Namur, de Luxembourg et de Limbourg. Des camions avaient déjà été mis à disposition pour l’évacuation de la population dès mercredi après-midi.

L’Institut royal météorologique (IRM) a placé en fin d’après-midi l’ensemble du pays en code jaune, à l’exception de la Côte et des provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale. Les provinces de Namur et Luxembourg avaient été placées en vigilance orange mercredi, tandis que le code rouge était d’application en province de Liège. Des précipitations sont encore attendues, entre 5 et 30 millimètres.


Nos dernières videos