ÉREZÉE – DURBUY

VIDÉOS | L’Aisne déchaînée mercredi: Bomal sous un torrent d’eaux, le camping de Blier évacué

Mercredi en fin d’après-midi, la situation était critique dans la vallée de l’Aisne, littéralement déchaînée.

L’Aisne, petite rivière d’habitude si paisible, s’est véritablement déchaînée au fil de la journée de mercredi.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux mercredi en soirée font vraiment froid dans le dos. L’Aisne qui se jette dans l’Ourthe à Bomal où les villageois n’en ont pas cru leurs yeux. La situation y était vraiment critique. Du jamais vu pour certains habitants. L’Aisne s’est engouffrée dans la rue des Ardennes et dans les rues du Vieux Bomal avant de se jeter dans le confluent d’une Ourthe tout aussi remplie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le village d’Aisne, entre Bomal et Mormont, des images tout aussi impressionnantes:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains Bomalois ont dû être évacués en soirée. D’autres ont été contraints de monter à l’étage de leur habitation. La solidarité s’est malgré tout très vite organisée. Mais les Bomalois étaient dans la crainte d’une nuit annoncée encore très difficile sur le front des intempéries.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bourgmestre d’Erezée n’avait jamais vu ça

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du côté d’Érezée, le club de football de Mormont a vu une nouvelle fois ces terrains inondés. Dans le village de Laforge tout proche, l’Aisne serpentait déchaînée dans les rues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«C’est fou, je n’ai jamais vu ça depuis que je suis né, témoigne Michel Jacquet le bourgmestre d’Érezée. C’est vers 15 h, que l’Aisne a vraiment commencé à se déchaîner. Tous les villages situés le long de l’Aisne ou de l’Estinale sont touchés à des degrés divers. Même un village comme Hoursinne est touché. Plus grave, en soirée, nous avons pris la décision d’évacuer l’important camping de Blier. Ses résidents sont accueillis au hall sportif d’Érezée. Les pompiers ne cessent de faire la navette ce mercredi soir, aidé par le bus communal que nous avons affrété. La nuit risque d’être longue.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Nos dernières videos