LIÈGE ET NAMUR

Inondations: déclenchement de la phase provinciale de crise en province de Liège et de Namur

Inondations: déclenchement de la phase provinciale de crise en province de Liège et de Namur

Le centre de Spa inondé -

Les fortes précipitations ont provoqué de grandes inondations en provinces de Liège et de Namur. Les gouverneures Catherine Delcourt et Marie Muselle ont décidé de déclencher la phase provinciale de crise afin de gérer au mieux la situation.

En raison des fortes précipitations tombées depuis la nuit dernière et au vu des problèmes d’inondations qui ont frappé plusieurs communes de la province de Liège, la Gouverneure f.f., Catherine Delcourt, a décidé d’activer une phase provinciale de gestion de crise, indique mercredi son porte-parole dans un communiqué.

Elle a réuni dès ce mardi matin les différentes disciplines de secours et d’intervention afin de faire le point sur les dégâts constatés, les besoins actuels et futurs, l’évolution de la situation météorologique et les lieux les plus impactés par les pluies.

«Actuellement, ce sont les communes de Jalhay, Spa et Theux qui connaissent les plus grandes difficultés. Les centres de Spa et de Theux sont sous-eau», détaille le porte-parole qui insiste sur le fait qu’il est vivement déconseillé de s’y rendre ou d’emprunter les nationales 62 et 629.

 

«Il est par ailleurs vivement recommandé aux habitants concernés de ne pas sortir de chez eux par eux-mêmes, mais seulement sur demande et en suivant les recommandations des pompiers», insiste la Province.

D’autres communes sont également impactées, comme Esneux, Ferrières, Raeren ou encore Trooz. En outre, les nationales suivantes sont fermées à la circulation: la N30 entre Aywaille et Harzé et N633 entre Aywaille et Trois-Ponts, la N673 entre Fond de Foret et Noirimont, la N61 entre l’avenue des Thermes et Fond de Cris, la N621 entre la rue de Romsée et la limite avec la commune de Trooz.

De manière plus générale, les autorités conseillent de suivre attentivement les recommandations habituelles en cas d’inondations. Il faut contacter le 1722 pour signaler l’inondation ou le 112 si une vie humaine est en danger.

Il est par ailleurs demandé aux citoyens de limiter leurs déplacements et d’éviter les zones dangereuses.

La Province donne aussi des conseils pratiques comme entre autres de fermer les robinets de gaz, eau et électricité, de placer les meubles à hauteur sûre, de veiller a ce que les objets placés au jardin ne puissent pas être emportés ou encore de prendre des photos des espaces inondés.

Même combat à Namur

La Gouverneure faisant fonction de la province de Namur, Marie Muselle, a décidé mercredi, d’activer la «phase provinciale de crise», qui consiste à assurer la coordination stratégique des services de secours et des autorités locale. Cette décision a été motivée par les fortes précipitations récentes.

Depuis hier soir, les services de la Gouverneure assurent une coordination avec les pompiers et les communes du sud de la province pour l’évacuation de plusieurs camps scouts en raison des fortes précipitations. De nombreux camps ont déjà été évacués et d’autres ont été postposés.

Après une réunion avec le comité de coordination et de crise et une rencontre avec les fédérations des mouvements de jeunesse, le plan d’urgence provincial a été déclenché en se basant sur les prévisions météorologiques de l’IRM et la situation des bassins hydrographiques. D’autant plus que les intempéries touchent également la population et nécessitent l’intervention des services de secours.

Les services de la Gouverneure assurent suivre l’évolution de la situation d’heure en heure.


Nos dernières videos