VIROINVAL

Fin de camp précipitée pour les scouts de Leuze

Fin de camp précipitée pour les scouts de Leuze

L’eau continuait de monter, dans le camp, ce mercredi matin. Les scouts ont bien fait d’évacuer mardi soir. - A.V.

En camp à Nismes, au pied de la Montagne aux buis, les scouts et guides pluralistes de Leuze-en-Hainaut ont été surpris par la montée du Viroin, hier en soirée.

« La rivière a pris 30 centimètres en une heure, nous expliquent les animateurs. Quand nous avons vu que le terrain devenait spongieux, nous avons décidé de ne prendre aucun risque et d’appeler les pompiers. Le bourgmestre est vite intervenu, il a été très réactif. Un bus est venu chercher les enfants très rapidement.»

Pierre Gilles, directeur du centre culturel Action sud, a ouvert les portes de sa grande salle pour accueillir la soixantaine d’enfants, âgés de 8 à 18 ans. «Ils ne se sont rendu compte de rien, ajoute un animateur. Heureusement, parce qu’ils verraient le camp maintenant: tout est perdu!»

Quand nous passons leur rendre visite à Action sud, une délégation revient en effet du campement, devenu quasiment inaccessible. Sur les pantalons, la ligne d’eau arrive à la taille. « Nous avons repris nos affaires de couchage, et encore, pas tous. Mais tout le reste est sous eau, et probablement foutu. L’eau continue de monter, on ne sait plus rien faire.»

L’équipe du centre culturel a improvisé un petit-déjeuner en vidant quelques victuailles trouvées dans le bar: gaufres, café et jus d’orange.

Les enfants dormaient encore que les animateurs organisaient leur rapatriement à Leuze, par les parents, en évitant les villages voisins qui commencent à devenir impraticables.

À côté des scouts de Leuze, les guides de La Hulpe subissaient le même sort, comme bien d’autres camps dans la région couvinoise. Une fin de camp dont ils parleront encore longtemps…


Nos dernières videos