ROMEDENNE

Arnaud Renard, seul au monde

Arnaud Renard, seul au monde

Le vainqueur du trail de 29 bornes s’est imposé avec plus de cinq minutes d’avance sur son second. Amandine Gilson

Pas moins de 336 athlètes ont pris le départ du Jogging et Trail de l’Hermeton, ce samedi, à Romedenne.

En 2020, le Jogging et Trail de l’Hermeton, organisé sur la place de Romedenne, avait connu un succès incroyable. Il était le premier événement réorganisé, après la première vague du Covid. 420 personnes avaient terminé l’épreuve. Cette année, ils étaient 440 à s’être pré-inscrits et ils étaient finalement 336 au départ d’une des trois distances. Un peu moins, donc, mais il faut dire que les épreuves se sont considérablement multiplié ces dernières semaines, et les conditions climatiques annoncées ont certainement refroidi les moins mordus.

Dès 9 h 30, les 102 traileurs se sont élancés sur un parcours de 29 kilomètres. Certains étaient déjà pointés du doigt parmi les favoris, à l’image d’Andreas Pahos, vainqueur lors de l’édition 2020, Arnaud Renard, en pleine préparation en vue de ses compétitions dans les Vosges, fin de l’été, ou encore Romain Deblander, l’athlète Trakks. Ils ont creusé l’écart et menaient déjà après une poignée de kilomètres. Un peu plus loin sur le parcours, Romain abandonnait, à la suite d’une chute, et laissait Andreas et Arnaud prendre la poudre d’escampette. Au final, c’est Renard qui s’est imposé, en 2 h 10, devant Andreas, avec près de cinq minutes de retard. Louis Delattre a complété le podium de cette longue distance. Sept dames seulement étaient engagées. C’est Sandrine Martinot qui s’est montrée la plus rapide, devant Brigitte Demoulin, qui a chuté sans gravité, et Vanessa Hermand, déçue de sa gestion de course.

Bruyère enfin vainqueur

En début d’après-midi, ce sont les enfants qui ont pu découvrir le jogging, grâce à deux courses: un demi-kilomètre et un kilomètre et demi pour les plus âgés, juste avant les joggings, plutôt typés nature, de 6 ou 14 kilomètres.

Sur le premier, Sasha Bruyère, souvent passé à côté de la plus haute marche du podium, s’est enfin imposé, devant un habitué de l’épreuve, Simon Thiry. Xavier Poncelet a complété le podium, avant de reprendre le départ sur la dernière course du jour, le 14 kilomètres. Chez les filles, la très jeune et prometteuse Manon Mahy n’a fait qu’une seule bouchée de ses concurrentes. L’athlète des Sharks a terminé avec près de six minutes d’avance sur ses concurrentes.

Il a fait de la route

Pour clôturer cette septième édition, le 14 kilomètres avait réuni 125 athlètes. Après avoir parcouru 130 bornes pour trouver un jogging à se mettre sous la dent, c’est le Flamand Dieter Roelandt qui s’est montré le meilleur. Ils étaient deux, avec Thibault De Rijdt, mais en fin de parcours, Dieter a pu faire la différence. Jean Frippiat a complété le podium des hommes. Chez les filles, la victoire est revenue à Patricia Windal.

La huitième édition est déjà fixée au 8 juillet 2022.


Nos dernières videos