EXPOSITION

Comment le beffroi de Mons regagna sa splendeur

Le beffroi de Mons a été entouré d’échafaudages pendant 3 décennies. -

La restauration du beffroi de Mons s’est étalée sur 32 ans. Pourquoi si longtemps? Réponse en une exposition.

La restauration du beffroi de Mons, bâti entre 1661 et 1672, c’est une épopée qui s’étale sur 32 ans et qui a connu son lot de rebondissements. Vu l’attachement des Montois à cet édifice (168 000 visiteurs depuis sa réouverture), cette aventure valait bien une exposition.

«L’idée a germé dès 2015, lors de la réouverture du beffroi, explique Manuela Valentino, conservatrice des patrimoines Unesco de la Ville de Mons. On s’est rendu compte qu’il y a énormément d’informations qui n’avaient pas été traitées», et qui mériteraient de l’être, pour le grand public, pour l’Histoire et pour consolider un héritage qui traverserait les générations.

Durant plusieurs mois, Manuela Valentino et son équipe sont retournées dans les archives pour bâtir cette exposition, dont l’ambition est de proposer un résumé de l’évolution du chantier. On y détaille phase par phase une rénovation dont personne ne prédisait qu’elle durerait si longtemps.

« Le premier chantier a démarré après la chute d’un corbeau, élément architectural soutenant le premier balcon, dans le parc.» Ce chantier concernait la charpente en bulbe de la charpente de ce beffroi baroque unique en Belgique et en France. Il fut bouclé en 1984, mais les responsables du chantier ont vite remarqué qu’il faudrait s’attaquer au reste…

Humaniser la restauration

Durant les 31 années suivantes, cinq autres phases de travaux prirent place, de haut en bas des 87 mètres de la tour. Après les toitures, on restaura les façades, on s’attaqua à la stabilité de l’édifice mise à mal par un carillon devenu trop lourd, on restaura l’horloge… Le point final fut marqué lors de la finalisation du centre d’interprétation, dans l’urgence, afin d’être prêt pour cette année 2015 si importante pour Mons.

Si l’expo dévoile des plans, des maquettes, des représentations du beffroi, d’anciens éléments ornementaux (oriflammes, girouette), elle permet surtout d’entendre plusieurs témoignages de personnes qui ont travaillé sur le chantier le plus emblématiques des 40 dernières années à Mons.

«Si les pièces sont importantes, ce qui m’intéressait, c’était les centaines d’hommes se sont relayés au service du patrimoine. C’était important de mettre en lumière la transmission qu’il y a eu sur ce chantier, de faire ressortir l’aspect humain dans le cadre de la restauration de ce patrimoine exceptionnel. » Et dont la restauration le fut tout autant.

Le beffroi de Mons, histoire d’une incroyable restauration, du 10/07/21 au 02/01/22. Salle St-Georges, Grand-Place, Mons. www.sallesaintgeorges.mons.be


Nos dernières videos